Tennis

Le N.1 mondial Rafael Nadal s'est hissé, non sans mal, en demi-finales des Internationaux de France de tennis, jeudi à Roland-Garros.

L'Espagnol, en quête d'un 11e titre sur la terre battue parisienne, s'est imposé 4-6, 6-3, 6-2 et 6-2 après 3h42 de jeu. D'abord interrompue puis définitivement arrêtée à cause des conditions météorologiques mercredi, la rencontre a repris jeudi dès midi sur le court Philippe-Chatrier. Mercredi, Schwartzman était parvenu à remporter le premier set 4-6, mettant fin à une série de 37 manches remportées de rang par le Majorquin à la Porte d'Auteuil.

Jeudi, le décuple vainqueur de 'Roland' a montré un tout autre visage. Quelque peu à la peine la veille alors que le petit Argentin (1m70) affichait un très bon niveau de jeu, 'Rafa' a remporté douze des treize premiers points, égalisant à un set partout (6-3) avant de prendre d'entrée l'engagement de Schwartzman dans le 3e set.

Beaucoup plus entreprenant que la veille, Nadal a viré en tête (6-2) alors que l'Argentin, protégé de l'ancien joueur Juan Ignacio Chela, retrouvait peu à peu son niveau de la veille. Continuant sur sa lancée et rarement inquiété sur son service, l'Espagnol a largement remporté la quatrième manche (6-2) et le match malgré de nombreux échanges longs et disputés entre les deux spécialistes du jeu sur terre.

Le 'Taureau de Manacor' n'est plus qu'à deux victoires d'un onzième sacre sur l'ocre parisien, le 17e en Grand Chelem. A noter que, pour conserver sa place de N.1 mondial, Nadal devra s'imposer dimanche en finale. Pour y accéder, le gaucher de 31 ans devra d'abord écarter le vainqueur du duel entre le Croate Marin Cilic (ATP 4/N.3) et l'Argentin Juan Martin del Potro (ATP 6/N.5).

Quant à Schwartzman, 25 ans, il a égalé sa meilleure performance en Grand Chelem, lui qui avait déjà atteint les quarts à l'US Open 2017.


Del Potro rejoint Nadal en demi-finales en battant Cilic

L'Argentin Juan Martin Del Potro, 6e mondial, a écarté le Croate Marin Cilic (4e) en quatre sets 7-6 (7/5), 5-7, 6-3, 7-5 et sur deux jours pour rejoindre Rafael Nadal en demi-finale de Roland-Garros, jeudi.

Del Potro, 29 ans, atteint le dernier carré pour la deuxième fois, neuf ans après la première. Le lauréat de l'US Open 2009 avait manqué le tournoi parisien en 2010 et de 2013 à 2016 en raison de ses poignets douloureux, opérés quatre fois.

"J'ai été opéré trois fois du poignet (gauche)... J'ai failli arrêter le tennis. Je n'ai pas de mots pour décrire ce moment", a affirmé Del Potro, très ému.

Le miraculé du tennis, qui avait subi une première intervention chirurgicale au poignet droit (2010), ne savait pas jusqu'au dernier moment s'il allait jouer Roland-Garros, en raison d'une blessure à l'adducteur gauche contractée à Rome.

Le géant de Tandil (1,98 m) aura tenu bon. Face à Cilic, il a remporté une bataille de serveurs (19 aces pour lui, 18 pour le Croate) où son opportunisme a fait la différence. Les 74 fautes directes de Cilic (36 pour "Delpo") ont aussi pesé lourd dans la balance.

La partie avait été interrompue deux fois mercredi en raison de la pluie, puis finalement reportée au lendemain. D'abord à 5-5, 0-30 sur le service de Cilic dans le premier set. Puis à cinq points partout, service Del Potro, dans le jeu décisif de cette première manche.

A la reprise, jeudi, l'Argentin a empoché le premier set grâce à deux erreurs de son adversaire, après avoir pourtant gaspillé ses six balles de break.

Incapable de s'en procurer, ne serait ce qu'une dans la première manche, Cilic a mis la pression sur les mises en jeu de Del Potro et a fini par trouver la faille à la fin du deuxième set.

Vraisemblablement gêné par un bruit dans le public, Del Potro commettait une double faute qui permettait à son adversaire de servir pour le set (à 5-4). Agacé, le grand argentin s'expliquait avec un spectateur, mais il parvenait à breaker - blanc - dans la foulée. Sa réaction était de courte durée.

Cilic empilait quatre jeux d'affilée, pour empocher la deuxième manche (7-5) et prendre l'ascendant dès le début du troisième acte (2-0 puis 3-1).

En élevant le niveau au service, "Delpo" renversait la situation pour rafler les cinq jeux suivants (6-3).

Après son début de saison réussi avec deux titres - Acapulco et son son premier en Masters 1000 à Indian Wells - l'Argentin confirme donc son retour au plus haut niveau.

L'attend maintenant le défi ultime sur terre battue face à Nadal. Plus tôt, le décuple lauréat du tournoi a renversé la situation en deux jours face à Diego Schwartzman (12e) 4-6, 6-3, 6-2, 6-2. "C'est le challenge que tout joueur veut relever", a dit Del Potro.