Tennis L’Autrichien et l’Allemand s’affronteront dans un quart de finale sous haute tension.

La douzième tentative a été la bonne pour Alexander Zverev. L’Allemand a décroché son premier quart en Grand Chelem lors de son troisième match en cinq sets de suite à Paris. Son jeu n’est pas vraiment là mais le n°2 mondial fait preuve d’une résilience admirable et d’une caisse hallucinante. Son préparateur physique, Jez Green, ancien membre de l’équipe d’Andy Murray, devrait demander une augmentation ! Le défi pour Thiem sera de faire rompre un môme de 21 ans qui se croit invulnérable.

"Après les balles de break sauvées dans le quatrième, je me suis dit que le match tournait et j’ai joué de mieux en mieux. Je suis ravi d’atteindre les quarts et de prouver à tout le monde que je peux jouer aussi longtemps que j’en ai besoin. Je gagne ces matches difficiles, je ne tremble pas, ça fait plaisir."

Et il a aussi plus d’un tour dans son sac, comme a pu le découvrir Karen Khachanov (4-6, 7-6 (4), 2-6, 6-3, 6-3) dimanche sur le Lenglen. Et comme l’avait découvert David Goffin à Rome quand l’Allemand s’était mis à casser le rythme en changeant de raquette plusieurs fois par jeu. À 3-2 dans le quatrième set, il prit un avertissement pour coaching juste après avoir sauvé une balle de break arrivée par miracle alors qu’il était totalement dominé.

Sentant la dynamique du match lui échapper, voilà qu’il s’est lancé dans une colère noire à coups de mouvements de bras et de cris outrés, encore et encore. Jeu suspendu, rythme cassé et Khachanov qui se fait avoir. Le Russe, sorti de son match, a pris un trou de concentration fatal, y a laissé le set puis ses nerfs. L’Allemand, calmé dès le break réussi, a lui continué d’enfoncer le clou. Zverev a déjà beaucoup de métier même si on ne l’en félicite pas. On préfère retenir son fighting spirit dans l’adversité.

Thiem était passé à travers de leur finale à Madrid mais il a laissé une très belle impression dimanche encore lors de sa victoire sur Kei Nishikori (6-2, 6-0, 5-7, 6-4). "Tout mon jeu est en place, j’ai hâte de relever le prochain défi." Il mène 4-2 dans leurs duels et après toutes les heures que Zverev vient de passer sur les courts, Thiem ne peut qu’être le favori. Quoi qu’il en dise : "Non, je ne pense pas qu’il sera fatigué, il a une super équipe, est en grande confiance. C’est sans doute le meilleur joueur après Nadal et Federer en ce moment. Mais j’espère que ma plus grande expérience fera la différence."

Son lift puissant, son énorme résistance physique et son agressivité totale devraient faire la différence mardi. Sauf si l’inoxydable Zverev sort encore un tour de son chapeau ! Il en est capable.