Tennis Après Petkovic, le frère de David entraînera Anastasia Pavlyuchenkova, 27e mondiale.

D’un point de vue technique, la qualité du tennis belge est reconnue dans le monde entier. Pas étonnant, dès lors, que nos coaches soient sollicités par les meilleurs joueurs et joueuses. Simon Goffin n’entraîne plus Andrea Petkovic depuis la fin du mois d’octobre. Engagé à la fin du printemps dernier, le Liégeois n’est pas parvenu à enrayer la chute de l’Allemande, qui n’a disputé qu’une demi-finale WTA cette saison et a chuté de la 24e à la 55e place mondiale. Petkovic s’entraînera désormais avec l’Allemand Sascha Nensel.

Le frère de David n’y a cependant pas perdu au change puisqu’il a intégré la Mouratoglou Tennis Academy, où il s’occupe désormais de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, 27e mondiale. Cette droitière russe de 25 ans dont la grand-mère a été internationale en basket-ball du temps de l’Union soviétique a déjà connu plusieurs coaches au cours de sa carrière. Parmi ceux-ci, l’ex-n°1 mondiale Martina Hingis (deux mois en 2013), l’Anglais Adam Lownsbrough (juin 2015-février 2016) mais aussi, au début de cette année, Dieter Kindlmann, l’ex-sparring partner de Maria Sharapova.

Son père, un ancien kayakeur qui a participé aux Jeux Olympiques, a souvent assuré l’interim. Victorieuse de l’Open d’Australie juniors en 2006 (elle avait battu Wozniacki en finale), Pavlyuchenkova a remporté huit tournois WTA jusqu’ici. Elle a été 13e mondiale en juillet 2011 et a atteint les quarts, cette année, à Wimbledon. Excellente joueuse de fond, elle est dotée d’un bon coup droit, d’un revers croisé à deux mains et d’un bon service.