Tennis

Si vous avez êtes passé à côté de cette édition 2018 de l'US Open, voici les faits marquants qui ont secoué la quinzaine new-yorkaise.


La déclaration

Del Potro: "Je vais encore jouer quelques années"

"J'ai joué beaucoup de matches ces deux dernières semaines et mon poignet répond bien. Je vais encore jouer quelques années, j'ai envie de me surprendre à réaliser des choses comme ça. Je suis très motivé pour essayer de gagner ces titres-là." A l'issue de cette finale de revenants contre Djokovic, le géant argentin Juan Martin Del Potro n'a pas caché avoir pleuré dans le vestiaire après s'être incliné en trois sets (6-3, 7-6 (7/4), 6-3). La bonne nouvelle, c'est qu'on verra encore la Tour de Tandil sur le circuit dans les mois à venir. Et qu'il faudra compter sur lui...


Le match

Nadal vainc Thiem au bout de l'effort et de la nuit

C'est sans doute le match qu'il ne fallait pas louper durant ces 15 jours à Flushing Meadows. 4h49 min de combat, cinq sets 0-6, 6-4, 7-5, 6-7 (4/7), 7-6 (7/5) achevés à plus de deux heures du matin: le quart de finale entre Nadal et Thiem aura tenu toutes ses promesses et se sera révélé être l'un des matches les plus spectaculaires de la saison. Au bout de l'effort et de la nuit, Nadal survivra finalement au crash test Thiem avant de s'effondrer face à Del Potro en demie...


Le chiffre

Et de un qui font sept

Naomi Osaka a changé de statut samedi à New York: en devenant la première Japonaise à s'imposer en Grand Chelem, la jeune femme de 20 ans est instantanément devenue une légende dans son pays, où sa bonne humeur et sa candeur font merveille. Suite à ce premier succès en Majeur, Osaka a fait une entrée fracassante dans le Top 10, à la 7e place mondiale.


L'incident

Kyrgios coaché par l'arbitre

Opposé à Herbert au 2e tour, Kyrgios a renversé le match après avoir été... encouragé par l'arbitre. Une scène totalement inédite qui a vu en plein match l'arbitre suédois Mohamed Lahyani profiter d'un changement de côté pour descendre de sa chaise et s'adresser directement, en tête à tête, à l'Australien de 23 ans, assis sur sa chaise l'air dépité. "Je veux t'aider. Je vois tes matches et tu es quelqu'un de formidable pour ce sport. Ce n'est pas toi, je le sais", a-t-on pu entendre dire de la part de Lahyani. Cette initiative critiquée par Federer himself avait également été condamnée par les organisateurs du tournoi. "Après une enquête minutieuse (...), l'US Open a déterminé que le comportement de l'arbitre de chaise Mohamed Lahyani pendant le match du deuxième tour entre Nick Kyrgios et Pierre-Hugues Herbert jeudi a outrepassé le protocole", avaient-ils indiqué par communiqué.


La blessure

Nadal à genoux contre Del Potro

Trahi une fois de plus par son corps vendredi, Nadal a dû se résoudre à renoncer en demie face à Del Potro. Mené deux manches à zéro (7-6 (7/3), 6-2) après deux heures de match, le Majorquin a mis fin à la partie. Dans la foulée de cet abandon, Nadal a annoncé qu'il ne participerait pas à la demi-finale de Coupe Davis entre la France et l'Espagne, le week-end à venir à Lille (14-16 septembre).


L'image

Serena, encore une fois

"Menteur" et "voleur" : envolé son rêve de 24e couronne majeure, Serena Williams a perdu ses nerfs et s'est emportée contre l'arbitre en finale de l'US Open, faisant passer au second plan le sacre pourtant historique de la Japonaise Naomi Osaka (6-2, 6-4), samedi à New York. Ce n'est pas la première fois que l'Américaine perd ses nerfs à l'US Open. En 2009 notamment, en demi-finale contre la Belge Kim Clijsters, elle avait menacé une juge de ligne qui venait de signaler une faute de pied de lui "enfoncer cette balle dans la gorge". Ça lui avait valu un point de pénalité, et le match.


Le Top

Le phénix Djokovic plane sur New York

Novak Djokovic, qui a réussi le doublé Wimbledon-US Open dimanche après deux années de passage à vide et une opération au coude en février, a marqué cette quinzaine de son empreinte. "Si vous m'aviez dit en février, quand j'ai été opéré, que j'allais gagner Wimbledon, l'US Open et Cincinnati, j'aurais eu du mal à y croire", a reconnu Djokovic.


Le Flop

Les têtes de séries féminines à la peine

L'Allemande Kerber a subi une élimination précoce face à la Slovaque Cibulkova au 3e tour, tout comme la n°1 mondiale, Halep, surprise d'entrée par l'Estonienne Kanepi à New York. Wozniacki, elle, a été éliminée par Tsurenko au 2e tour. La Française Caroline Garcia a été éliminée par Suárez Navarro au 3e tour. Quant à la lauréate de 2017, l'Américaine Sloane Stephens, elle a mordu la poussière contre Sevastova en quarts, après avoir sorti Mertens en huitième.


La polémique

L'accablant cocktail chaleur et humidité, Cornet avertie pour un strip-tease 

"Je n'allais pas mourir sur le court...", "première fois qu'il fait aussi chaud et humide": les joueuses et les joueurs ont vécu un véritable "cauchemar" et leurs organismes ont été mis à rude épreuve lors de cet US Open. Un chiffre résume la difficulté à laquelle ils sont confrontés : dans le tableau masculin, cinq matches se sont soldés lors du mardi de la première semaine par des abandons, alors que les températures avaient dépassé les 35 degrés dans la mégapole américaine. Quant à Alizée Cornet, elle avait été avertie au cours de son match du premier tour, perdu contre la Suédoise Johanna Larsson (4-6, 6-3, 6-2). De retour sur le court après une pause de dix minutes accordée en raison de l'étouffante chaleur humide régnant sur New York, la Française, se rendant compte qu'elle avait enfilé son tee-shirt à l'envers, s'est tournée face au mur de fond de court pour le retirer brièvement et le remettre à l'endroit, laissant apparaître une brassière noire. Ce qui lui a valu dans la foulée un avertissement de l'arbitre de chaise de la rencontre. Finalement, les organisateurs ont fait amende honorable. "Nous regrettons qu'un avertissement ait été adressé à Alizé Cornet", ont-ils indiqué dans un communiqué. "Nous avons clarifié le règlement pour s'assurer que cela ne se reproduira pas à l'avenir. Heureusement, l'avertissement qu'elle a reçu n'a pas été suivi d'une sanction ou d'une amende."


(avec AFP)