Tennis

Le Suisse Stan Wawrinka s'est hissé au deuxième tour de l'US Open, dernière levée du Grand Chelem 2018, lundi à Flushing Meadows.

Le Suisse, 101e mondial, a battu le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 8/N.8) en trois sets et 2h26 de jeu: 6-3, 6-2 et 7-5. C'était le premier match de 'Stan The Man' à l'US Open depuis son sacre en 2016 et sa victoire en finale contre Novak Djokovic. Blessé au genou en 2017, il avait dû faire l'impasse sur la défense de son titre.

Lundi pour son retour, le Suisse n'a pas tremblé dans le choc de ce premier tour. "Je savais que ça serait un match difficile. Le niveau de jeu était très bon. Je suis très content, il y a beaucoup d'émotions, beaucoup de positif à tirer de ce match. C'est super d'être de retour sur ce court et de gagner", a dit le Suisse de 33 ans.

Wawrinka tentera d'atteindre, pour la première fois cette saison, le 3e tour d'un tournoi majeur. Pour ce faire, il devra écarter le jeune Français Ugo Humbert (ATP 139), sorti vainqueur en trois sets d'un duel de qualifiés contre l'Américain Collin Altamirano (ATP 345).

Retour en Grand Chelem gagnant pour Murray, Edmund et Bautista déjà dehors

Pour son premier match en Grand Chelem depuis plus d'un an, l'ancien N. 1 mondial écossais Andy Murray a dominé l'Australien James Duckworth (ATP 445) en quatre sets 6-7 (5/7), 6-3, 7-5, 6-3 au 1er tour de l'US Open, lundi à New York. Opéré de la hanche en début d'année après avoir écourté sa saison 2017, Murray, retombé à la 382e place, n'était plus apparu dans un tournoi majeur depuis sa défaite en quart de finale à Wimbledon l'année dernière.

Le triple vainqueur en Grand Chelem, US Open 2012, Wimbledon 2013 et 2016, tentera d'atteindre le 3e tour face au vétéran espagnol Fernando Verdasco, 32e mondial et tombeur de son compatriote Feliciano Lopez.

A noter que l'Espagnol Roberto Bautista Agut (ATP 22/N.19) et le Britannique Kyle Edmund (ATP 16/N.16) se sont tous les deux inclinés lundi au premier tour. Bautista Agut a perdu en trois sets contre l'invité australien Jason Kubler (ATP 98), 6-3, 6-3, 6-4, alors qu'Edmund a dû s'avouer vaincu devant l'Italien Paolo Lorenzi après quatre sets (4-6, 6-4, 7-5, 6-1).