Tennis

Jo-Wilfried Tsonga, 15e mondial, a rejoint son compatriote Lucas Pouille (25e) pour une finale 100% française au tournoi ATP 500 de Vienne après sa victoire devant l'Allemand Philipp Kohlschreiber (34e), 7-6 (7/4), 7-5, samedi, en demi-finales.

Un peu plus tôt, Lucas Pouille avait battu le Britannique Kyle Edmund, 63e mondial, 6-7 (7/9), 6-4, 6-3, pour se qualifier pour sa toute première finale d'un tournoi de niveau ATP 500.

La dernière finale franco-française sur le circuit remonte au tournoi de Marseille en février, et elle opposait déjà les deux mêmes adversaires. Tsonga s'était imposé 6-4, 6-4.

"Je joue bien et je produis du bon tennis. Je suis ravi de mon niveau cette semaine. Et demain c'est la finale et seul le vainqueur compte. Je vais donc essayer de donner le meilleur de moi-même", a réagi le Manceau qui réussit bien à Vienne, tournoi qu'il a remporté en 2011 et où il était déjà arrivé en finale l'an dernier, battu par Andy Murray.

Il a cette fois éliminé Kohlschreiber, un adversaire qu'il apprécie tout particulièrement: il a battu l'Allemand à 11 reprises et ne s'est incliné face à lui qu'une seule fois.

Tsonga s'est montré plus solide aux moments clés pour s'imposer à l'issue de deux sets accrochés. Vainqueur de quatre tournois cette saison, un succès dimanche lui permettrait de se rapprocher d'une place qualificative pour les Masters de fin d'année.

Lucas Pouille de son côté va disputer sa 4e finale cette année, la 6e de sa carrière (trois titres). Preuve de sa polyvalence, il va tenter d'ajouter un titre sur dur après s'être imposé à Budapest sur terre battue en avril et à Stuttgart sur gazon en juin.

Le jeune Français s'est fait peur en abandonnant le premier set, alors qu'il était pourtant idéalement parti dans le jeu décisif, où il menait 4-0. Mais il est parvenu à serrer le jeu dans les deux manches suivantes pour s'imposer.

Pouille n'a perdu qu'une seule manche durant la semaine pour arriver jusqu'en finale.