Tennis Yanina Wickmayer défie Daria Gavrilova pour une quatrième victoire d’affilée.

Yanina Wickmayer a rempli son contrat à Indian Wells. La bataille de ce samedi face à Daria Gavrilova sera, dès lors, abordée avec le bras relâché. Face à la 26e joueuse mondiale, la Belge ne part pas favorite, encore moins en ayant perdu leurs deux dernières confrontations. Mais le contexte pourrait peut-être l’aider car si l’Australienne sort d’une demi-finale à Acapulco, elle n’avait plus joué depuis l’Open d’Australie.

Wickmayer, elle, est bien dans le rythme depuis des semaines, prête à en découdre. "Le rythme des matches que j’ai déjà joués m’aide. Je suis contente de mon niveau. Tout change quand on a joué plein de matches et quand on a le rythme. On se sent plus à l’aise dans les situations un peu nerveuses et importantes. Là, on sait exactement quoi faire. Même si ça ne fonctionne pas la première fois, on est plus calme et on sait bien qu’on aura d’autres occasions. C’est là où c’est important d’avoir le rythme et de la confiance."

Ironie de l’histoire, elle va retrouver Gavrilova exactement comme l’an dernier à la même époque. "La dernière fois que je l’ai jouée, c’était ici, au deuxième tour, je n’avais pas super bien joué (défaite 6-2, 7-6 (5)). Donc, là, je vais essayer d’être agressive, de jouer mon jeu et on verra bien. Il faut profiter de ces moments-là. Je suis contente d’être ici et d’avoir une nouvelle occasion de jouer un match : ça fait plaisir et c’est le plus important."

Il faut dire que jouer Indian Wells après des petits tournois, ça vous fait tout de suite relativiser. "Ici, je suis au paradis ! Parfois, ce n’est pas mal de descendre un peu et de se rendre compte que ce qu’on a, c’est pas mal, qu’il faut en profiter parce que le temps passe très vite. Jouer les grands tournois est vraiment un plaisir. Ce n’est pas toujours mauvais de retourner aux basiques pour se rendre compte qu’on a l’occasion de jouer dans ces circonstances semaine après semaine."

Malgré ce bon retour en forme, Wickmayer n’a pas l’intention de pousser la machine à outrance. Elle a ainsi décidé de faire une pause après la Floride. "La semaine après Miami, je ne joue pas. Puis, je ne sais pas si je reste sur dur ou si je passe sur terre battue. Il va falloir prendre cette décision rapidement à cause de la Fed Cup aussi. J’ai beaucoup joué et même si l’envie est grande parce que je joue mieux et que je suis en confiance, il faut quand même prendre des moments de repos. J’ai mal à un pied aussi et il faut que ça évolue quand je rentre. La saison est longue, je veux encore réussir de bons trucs. Donc, il faut prendre du repos."