Tennis

La jeune Anversoise s'entraîne pour l'instant avec... Kim Clijsters

BRUXELLES La nouvelle n'est pas officielle, mais l'information nous a été confirmée de très bonne source ce jeudi. Yanina Wickmayer (WTA 76) ne travaille plus auprès de Carlos Rodriguez. L'ancien coach de Justine Henin n'étant pas enclin à voyager sur le circuit, la jeune Anversoise et son papa ne voient plus d'avenir dans la collaboration entamée fin décembre.

L'actuelle première joueuse belge, qui a été surprise en train de taper la balle mercredi avec Kim Clijsters à Tessenderlo, ne s'entraîne en fait même plus à Limelette depuis un petit temps. Cela corrobore les propos tenus par son papa, Marc, la semaine dernière au tournoi ITF de Torhout, où il nous avait laissé sous-entendre qu'il s'était tour- né vers d'autres pistes.

La première option pour la longiligne Anversoise serait de se préparer en compagnie d'un sparring-partner et de voyager avec son père, l'homme auprès duquel elle se sent évidemment le mieux. C'est, d'ailleurs, celle qu'elle explorerait pour l'instant.

À Torhout, Yanina Wickmayer s'est ainsi entraînée en compagnie du Roularien Korneel Sanders, un Série A de son âge, qui tente sa chance sur le circuit ATP. Elle nous avait dit que les choses s'étaient bien passées, au point que ce type d'expérience pourrait être renouvelé.

La deuxième piste est celle d'un véritable coach mais cela ne sera pas évident. À 19 ans, l'Anversoise a, en effet, déjà écu- mé un nombre impressionnant d'entraîneurs, sans trouver la perle rare. En Belgique, elle a même tout essayé, vu qu'elle est passée, avec plus ou moins de succès, par la VTV, le BATD, l'AFT et l'Académie de Justine Henin.

Son papa nous avait d'ailleurs glissé à Miami, fin mars, qu'il en avait profité pour nouer des contacts, preuve supplémentaire qu'il envisageait de ne pas poursuivre la collaboration avec Carlos Rodriguez. Et Yanina elle-même a peut-être demandé conseil à Kim Clijsters, mercredi, lors de son entraînement en vue de la rencontre de Fed Cup contre le Canada, fin avril à Hasselt.

"Kim est évidemment la sparring-partner idéale", confia-t-elle. "Elle a atteint un tel niveau de jeu. Nous taperons encore la balle à l'avenir", ajouta-t-elle.

Voilà peut-être la solution...



© La Dernière Heure 2009