Tennis

Garbine Muguruza (WTA 3) a quitté déçue le tournoi de tennis de Wimbledon, jeudi soir, après une élimination dès le deuxième tour contre la Belge Alison Van Uytvanck (WTA 47).

L'Espagnole, 24 ans et tenante du titre, connaissait la Grimbergeoise, pour s'être encore entraînée avec elle à Roland Garros, mais elle ne s'était pas imaginée perdre pour autant. "C'est triste, car j'avais vraiment à coeur de bien faire. Mais elle a très bien joué", a-t-elle confié. "Elle a vraiment joué du feu de Dieu!", expliqua-t-elle. "Elle a pris énormément de risques et cela a très bien fonctionné pour elle. Mon niveau de jeu n'était également pas celui que j'avais escompté, ce qui explique peut-être qu'elle a pu produire ce genre de tennis."

"J'aurais pu sortir de meilleurs coups ou mieux contrôler ses frappes. Mais ce n'est pas facile sur gazon", a poursuivi l'Espagnole. "Je pense aussi que cette surface convient très bien à son jeu. C'était difficile pour moi aujourd'hui. Nous avons beaucoup couru toutes les deux. Elle était dans un grand jour et le match a fini par m'a échapper."

Garbine Muguruza ne voulait en tout cas pas imputer cette défaite à la pression qu'elle a pu ressentir en tant que tenante du trophée. Ou au fait qu'elle ait été programmée en cinquième match de la journée, sur le Show Court 2, alors que, vu son statut, elle aurait pu jouer sur le Centre Court ou sur le Court n°1.

"Bien sûr que l'on pense toujours au fait que l'on est tenante du titre mais je ne considérais pas que j'avais quelque chose à défendre", a-t-elle encore dit. "Au contraire, j'étais venue ici pour essayer de gagner une nouvelle fois. Quant à la programmation, ce n'est pas moi qui décide. Il est clair que je préfère jouer dans les grands stades mais, de là à dire que cela n'a aucun sens, non. D'autres méritent aussi de fouler le Centre Court. J'ai déjà souvent joué sur le court n°2. Ce n'était pas mon jour, c'est tout", a-t-elle conclu.