Tennis

Les organisateurs du tournoi de Wimbledon ont décidé d'accorder à Roger Federer le statut de tête de série N.1.

Le Suisse, qui a pourtant perdu la place de N.1 mondiale lundi mais qui est tenant du titre, a été préféré à Rafael Nadal. L'Espagnol vainqueur de son 11e Roland-Garros, n'est que N.2 malgré la première place retrouvée à l'ATP. Federer vise un 9e sacre à Wimbledon après ceux enlevés en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2012 et 2017.

Les organisateurs londoniens ont pris d'autres libertés avec le classement mondial. Le Croate Marin Cilic (ATP 5) sera le N.3 devant l'Allemand Alexander Zverev (ATP 3), N.4 et l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 4), N.5. Autre "victime", David Goffin. Neuvième mondial, le Liégeois ne sera que la 10e tête de série sur le gazon londonien. Le géant américain John Isner (ATP 10), le devance à la 9e place. Le Serbe Novak Djokovic, 17e à l'ATP, est le N.12 à Wimbledon. En revanche, l'Argentin Diego Schwartzman, 11e mondial, se retrouve 15e.

En revanche, les organisateurs n'ont pas classé Andy Murray. L'Ecossais, éliminé en quart de finale l'an dernier, n'avait ensuite plus joué en 2017. Blessé à la hanche, le double vainqueur de l'épreuve (2013, 2016) tente d'être prêt pour le 2 juillet. Il occupe désormais la 156e place à l'ATP.

Serena Williams bénéficie du statut de 25e tête de série, Elise Mertens N.15

Contrairement à leurs homologues de Roland-Garros, les organisateurs du tournoi de tennis de Wimbledon ont décidé d'accorder un statut de tête de série à l'Américaine Serena Williams dans le 3e tournoi du Grand Chelem de la saison. L'ancienne N.1 mondiale sera la 25e tête de série sur le gazon londonien. Les seize premières têtes de série sont, les seize premières du classement WTA avec Simona Halep, Caroline Wozniacki et Garbine Muguruza aux trois premières places. Elise Mertens est N.15.

Depuis sa maternité, elle a donné naissance le 1er septembre 2017 à une fille prénommée Alexis Olympia, Serena Williams a très peu joué en compétition. Conséquence, elle a glissé au classement WTA. La lauréate de 7 titres en simple (2002, 2003, 2009, 2010, 2012, 2015, 2016) à Wimbledon (plus six en double), n'est plus aujourd'hui que 183e au ranking mondial.

Compte tenu de son palmarès, les organisateurs anglais ont décidé de lui accorder ce statut protégé de tête de série qu'il l'empêchera d'affronter une des meilleures joueuses actuelles dans les premiers tours.

A Roland-Garros, la cadette des Williams avait profité de son classement protégé pour ne pas avoir à demander une wild-card ou devoir disputer les qualifications. Elle n'avait toutefois pas reçu le statut de tête de série ce qui avait provoqué des réactions outragées aux Etats-Unis. Serena Williams avait gagné ses trois premiers tours. Elle avait déclaré forfait avant son 1/8e de finale prévu contre Maria Sharapova, blessée aux pectoraux.