Wimbledon: Goffin – Tomic, duel de jeunes pousses…

S. F. Publié le - Mis à jour le

Tennis

Le héros de Roland Garros achète encore ses chaussures, des Nike, au prix de 120 €

LONDRES “Ce sera un duel de la jeune génération…” , sourit-il. On pourrait même dire de jeunes pousses en référence au fait qu’il se disputera sur gazon. David Goffin (ATP 66), 21 ans, le héros belge de Roland Garros, défiera mardi l’Australien Bernard Tomic (ATP 27), 19 ans, révélation du dernier Wimbledon, où il avait atteint les quarts de finale.

“Ce sera un match difficile” , nous a confié le Liégeois, entré dans le tableau final par le biais d’une wild card. “Je me souviens l’avoir battu chez les juniors sur terre battue lors d’un tournoi à Milan, mais il n’avait que 16 ans. En outre, il se sent nettement plus à l’aise sur le gazon. Il l’a prouvé l’an dernier. Cette surface convient parfaitement à son jeu à plat et à son coup droit qui fuse.”

Avec son toucher et sa prise de balle tôt, David Goffin devrait lui aussi être capable de bien jouer sur le gazon. Le grand espoir du tennis belge, cela dit, est arrivé à Wimbledon sans beaucoup de repères pour avoir perdu son unique match de préparation, lundi dernier, au tournoi de Rosmalen contre le Français Benoît Paire.

“Je suis resté à Rosmalen et j’ai eu l’occasion de bien travailler les enchaînements. Je bouge mieux et je me sens mieux dans mes frappes” , ajouta le natif de Rocourt. “Il y a plus d’attention, mais pas plus de pression. Et puis, je n’aurai rien à perdre. Il est 27e, moi 66e. Il faudra que je reste calme pour le bousculer.”

Une nouvelle vie a commencé pour David Goffin après son brillant parcours à Roland Garros. Plusieurs sponsors se sont ainsi bousculés au portillon. Accompagné à Londres par son père Michel et sa petite amie Stéphanie, le Liégeois fait tout pour garder les pieds sur terre et ne pas se laisser disperser. Et il glisse au passage qu’il n’a pas encore croisé Roger Federer…

“Je n’ai pas encore de contrat vestimentaire. Je vais attendre jusqu’au lendemain des JO pour décider. J’ai toujours bien aimé les grandes marques comme Nike et Adidas. Maintenant, le plus important, ce ne sont pas les vêtements, mais bien les chaussures. Je me suis d’ailleurs acheté une nouvelle paire de Nike spécialement pour le gazon. Le prix ? Environ 120 €. C’est simplement la semelle qui change” , sourit-il.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner