Tennis

Elise Mertens (WTA 15) va tenter de remporter son tout premier match en simple ce mardi à Wimbledon. Battue d'entrée de jeu l'an dernier par Venus Williams, non sans avoir démérité, la Limbourgeoise, 22 ans, ouvrira son tournoi contre une autre Américaine, Danielle Collins (WTA 41), 24 ans, qui avait surpris son monde avec une demi-finale au prestigieux tournoi de Miami, fin mars.

"Je ne l'ai encore jamais rencontrée", a confié Mertens. "Je crois qu'elle frappe fort dans la balle et que son coup droit est meilleur que son revers, mais pour le reste... Je vais donc regarder des vidéos d'elle sur You Tube. Il sera important de bien servir et d'être agressive, car c'est très difficile sur gazon quand on est sur la défensive", ajouta la n°1 belge, débarrassée de sa gêne à l'épaule droite qui l'avait poussée à abandonner la semaine passée à Eastbourne.

Déjà lauréate de trois tournois cette année, demi-finaliste à l'Open d'Australie et huitième de finaliste à Roland Garros, Elise Mertens sera évidemment très attendue sur le gazon du All England Club. C'est la rançon de la gloire. La native de Louvain refuse, cela dit, de tirer de plans sur la comète.

"Je suis 15e mondiale. Donc oui, il y a un peu de pression. Mais je dois regarder match après match. C'est facile de dire 'je veux aller en huitième ou en quart de finale', mais ce ne sera peut-être pas possible. Je me sens en tout cas mieux qu'au début de cette tournée sur gazon. Je lis mieux le jeu. On verra", ajoute la n°1 belge, qui profite entre-temps du privilège d'être dans le vestiaire réservé aux stars du circuit à Wimbledon. "Oui, j'ai droit au vestiaire des meilleures. Je suis avec Muguruza. Et Kim Clijsters est là aussi. C'est chouette !".