Tennis Elle a éliminé Petrova en trois manches et plus de deux heures de jeu. Place à Venus Williams maintenant...

ANVERS Kim Clijsters s'est qualifiée pour les
quarts de finale du tournoi de tennis d'Anvers, épreuve du circuit WTA dotée de 585.000 dollars, mercredi au Sportpaleis en battant la Russe Nadia Petrova, 12e mondiale et cinquième tête de série en trois manches 7-5, 6-7 (3/7), 6-1 et 2 heures et 14 minutes de match.

Tous avaient loué le retour gagnant de Kim Clijsters mardi face à la Croate Jelena Kostanic (WTA-35), beaucoup l'attendait dans un test grandeur nature d'un niveau plus élevé. Face à la Russe Nadia Petrova,
12-ème joueuse mondiale, la Limbourgeoise a répondu à l'attente.

Hormis le premier jeu de Kim Clijsters où l'ex-numéro 1 mondiale dû sauver une balle de break, les deux joueuses ont joué juste et bien servi pour garder leur mise en jeu sans être inquiétées. D'un haut niveau, la partie s'est joué dans le 12e jeu, pour ce qui concerne le
premier set. Il aurait pu se jouer un peu avant lorsque Kim Clijsters obtint deux balles de sets à 5-4, sauvées (dont une sur un (trop ?)long retour) par Petrova. Qu'à cela ne tienne, menée 40-15 dans ce 12e jeu, Clijsters alignait quatre points d'affilée pour s'adjuger la
première manche 7 jeux à 5 sur sa 3e balle de set en 47 minutes.

Commettant jusqu'alors fort peu d'erreurs, les deux joueuses prolongaient les échanges. Petrova rendait pourtant la monnaie de sa pièce à Clijsters qui se loupait dans le troisième jeu concédant son service sur un jeu blanc et une double faute (1-2). Démontrant aussi
qu'elle n'avait rien perdu de son caractère, Clijsters revint dans le parcours pour prendre le service de Petrova dès la première balle de break qui s'est offerte à elle et égaliser à 4 jeux partout. S'appuyant sur un solide et fiable revers, la Limbourgeoise gardait le niveau pour forcer Petrova à disputer le jeu décisif à que
le Russe s'adjugeait (7 pts à 3) avant de se faire manipuler par la kiné. Loin de se décourager par cette remise à zéro, Clijsters chippait d'emblée le service de Petrova à l'entrée du dernier set pour mener 2 à 0 sauvant au passage deux balles de break sur son propre
service. Après son tennis et le mental, c'était sur le plan physique que Clijsters faisait désormais ses preuves. Petrova pliait, puis rompait. Clijsters s'imposait 6 jeux à 1 sur sa 3e balle de match.

Et même si Venus avait souhaité que Clijsters se qualifie pour jouer contre la Belge en quarts de finale, l'Américaine ne fera sûrement pas de sentiment, vendredi, dans un nouveau test encore plus élevé pour la Limbourgeoise.