Tour de France

Le maillot à pois Warren Barguil a remporté sa deuxième étape sur le Tour 2017, profitant de la rivalité entre les favoris du Tour, qui s'observaient.

Quel succès pour le Breton ! Il est allé s'imposer en solitaire au sommet du terrible col de l'Izoard, assurant avec la manière son maillot à pois. Darwin Atapuma, échappé matinal, a sauvé la 2e place de l'étape juste devant Bardet, Froome et Uran, qui ne se sont jamais quittés pendant l'ascension.

C'est à 7 kilomètres du sommet que le maillot à pois a attaqué les principaux favoris du Tour pour partir à la conquête de la victoire d'étape. Il reprenait et déposait Atapuma, le petit grimpeur colombien présent dans l'échappée, sous la flamme rouge, et résistait ensuite aux retours de Froome, Bardet et Uran, qui étaient vraisemblablement d'un niveau trop similaire pour créer des écarts. Bardet et Froome ont pourtant tous les deux tenté d'attaquer. Tous les autres coureurs du classement général, à commencer par Fabio Aru, ont perdu du temps. Sauf surprise, le podium est donc connu. Reste à savoir dans quel ordre le Britannique, le Français et le Colombien monteront sur la boîte à Paris...


Au classement général, Romain Bardet s'est rapproché à 23" de Froome à la faveur d'une bonification glanée à l'arrivée. Uran est désormais à 29", Landa à 1'36" et Aru à 1'55". Dan Martin, Simon Yates, Louis Meintjes, Warren Barguil et Alberto Contador complètent le top 10. Un top 10 que Quintana ne pourra pas accrocher puisqu'il est 11e, avec plus de 5 minutes de retard sur Contador, 10e. Le premier belge est Serge Pauwels, 16e, juste devant Tiesj Benoot.

La Team Sunweb s'offre donc un Tour de France exceptionnel, deux mois après avoir remporté le Giro via Tom Dumoulin, puisque Barguil et Matthews ramèneront le maillot à pois et le maillot vert à Paris, sauf accident, en plus des quatre victoires d'étape glanées.

Soulignons enfin que Thomas De Gendt avait formé lui-même l'échappée du jour, composée de 54 hommes, ce qui devrait plaider en sa faveur dans sa quête du titre de super-combatif du Tour. Egalement présents dans cette échappée, Pauwels, Bakelants, Benoot, Roelandts et Claeys n'ont malheureusement pas pu lutter pour la victoire d'étape.


Matthews quasi assuré du maillot vert

Le coureur australien Michael Matthews (Sunweb) est quasiment assuré jeudi au soir de la 18e étape de finir le Tour de France avec le maillot vert.

Jeudi, le vainqueur de deux étapes, à Rodez et à Romans-sur-Isère, totalisait 364 points.

Ce qui fait 160 points de plus que le deuxième au classement, l'Allemand Andre Greipel (Lotto), alors qu'il ne reste que 160 points à distribuer entre sprints intermédiaires et victoires d'étapes.

Matthews a récupéré le maillot vert après l'abandon mercredi dans l'étape de Serre-Chevalier de l'Allemand Marcel Kittel (Quick Step), qui dominait le classement par points après ses cinq victoires d'étape au sprint.

S'il parvient aux Champs-Elysées dans cette tenue, Matthews serait le premier Australien à remporter le classement par points depuis Robbie McEwen en 2006.


Revivez notre direct :