Tour de France Un édito d'Eric de Falleur.

Pour que le suspense reste entier ce samedi après-midi, au moment où les trois derniers prétendants à la victoire s’élanceront dans le Stade Vélodrome de Marseille, garni par 60.000 spectateurs, il aurait fallu que Romain Bardet mène le classement général avec 23 secondes d’avantage sur Rigoberto Uran et 29 sur Chris Froome. Et non l’inverse… Car la maîtrise tactique du Britannique et de son équipe, durant les dix-huit premiers jours de la course, ainsi que les qualités de rouleur affichées par Froome dès le départ à Düsseldorf, en ont décidé autrement.

[...]

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.