Tour de France

Les chutes du jour et la perspective d'une arrivée en descente demain maintiennent-elles le suspense pour la victoire finale ? Et si Bardet tentait de pousser Froome à la faute ?

« C’est un cliché de dire qu’une course n’est jamais finie avant la ligne d’arrivée franchie. On l’a vu encore ce vendredi, même si Chris Froome s’en est tiré finalement assez bien. Mathématiquement, il est même le gagnant de la journée. Ce matin, le deuxième du classement pointait à 3:52 de lui, maintenant, il est à 4:11. Froome a donc augmenté son avantage de 19 secondes. Il reste une étape, difficile, c’est vrai, et qui sera aussi courue dans des conditions météo compliquées. Mais avec plus de quatre minutes, Froome peut laisser Bardet partir et contrôler. D’autant que tous ceux qui luttent pour les places d’honneur l’aideront. »

On a vu Grivko et Rosa se disputer en emmenant le train Astana. Sait-on pourquoi deux équipiers en arrivent-ils là ?

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.