Tour de France

Le Colombien Nairo Quintana, qui a encore concédé du temps à Chris Froome jeudi lors de la 18e étape du Tour de France, pense souffrir d'une allergie et n'espère plus se battre pour la victoire finale.

"Je ne m'attendais pas à être dans cet état. Ce n'est pas de la fatigue mais le corps ne répond pas. C'est peut-être une sorte d'allergie car mes jambes sont mal oxygénées", a déclaré le Colombien, 10e du contre-la-montre entre Sallanches et Megève.

"Cela peut être un type d'allergie présente dans le secteur et que j'ai contractée ces derniers jours", a ajouté Quintana, 4e du général à 4 minutes et 37 secondes du Britannique.

A trois jours de l'arrivée finale sur les Champs-Elysées, le Colombien a donc tracé une croix définitive sur son "rêve jaune".

"J'espère qu'avec la pluie qui arrive, je vais pouvoir me maintenir et au moins me battre pour le podium. Vu ma méforme du moment, c'est un moindre mal d'être 4e et de lutter pour le podium", a encore confié le leader de Movistar, dauphin de Froome sur le Tour en 2013 et 2015.

"Nous allons voir comment le corps réagit et si cette allergie qui me pénalise s'en va", a expliqué Quintana.


Tom Dumoulin: "Froome a démontré qu'il était simplement le meilleur"

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) a longtemps été en tête du classement de la 18e étape du Tour de France, un contre-la-montre de 17 km entre Sallanches et Megève. Il n'a perdu sa 1e place qu'en toute fin d'épreuve, lorsqu'il a été détrôné par le maillot jaune Chris Froome.

"Je suis plutôt satisfait mais je ne pense pas avoir effectué mon meilleur chrono", a déclaré Dumoulin, 2e à 21 secondes du vainqueur. "Froome a démontré qu'il était simplement le meilleur. Dans la partie très pentue du début je me sentais bien et je marchais bien, mais j'ai perdu beaucoup d'énergie dans la section du milieu. J'ai passé pas mal de temps avec le meilleur chrono, mais je savais que ce serait dur, que ce serait très serré".


Chris Froome: "Je n'essaierai pas de gagner une étape en sommet"

Le Britannique Chris Froome a porté un nouveau coup au moral de ses adversaires en enlevant jeudi la 18e étape du Tour de France, un contre-la-montre de 17 km entre Sallanches et Megève.

"Une bonne partie de ma réussite aujourd'hui vient du choix de mon matériel", déclare le maillot jaune. "Quand j'ai vu le parcours, je pensais prendre un vélo de route, mais après avoir mieux étudié la question avec l'équipe, nous avons opté pour le vélo de chrono, qui ne pèse plus 9 kg comme c'était le cas avant. Ensuite il a fallu que je gère mon rythme. Tous ceux qui débutent trop vite se laissent emporter par l'euphorie, et je ne l'ai pas fait. J'avais des chiffres en tête, comme des cibles, et je les ai respectés en ajustant plus ou moins en cours de route. J'ai un bel avantage en vue des deux prochaines étapes. J'ai gardé le maillot jaune sur les épaules, et le principal maintenant, c'est d'éviter tout problème. Je n'essaierai pas de gagner une étape en sommet".

Il reste deux étapes dans les Alpes avant la dernière étape qui mènera le peloton sur les Champs Elysées dimanche.

Au général, Froome compte 3:52 d'avance sur le Néerlandais Bauke Mollema et 4:16 sur le Britannique Adam Yates.