Essentielle Vino Blaye, Cadillac, Castillon, Francs et Sainte-Foy : ces cinq appellations bordelaises très connues chez nous, ont regroupé en 2007 (depuis 2016 pour Sainte-Foy) leurs terroirs sous la bannière de l’Union des Côtes de Bordeaux, avec une «marque» collective : l’AOC Côtes de Bordeaux.

Véhiculant des notions de dynamisme, de modernité et de convivialité, l’Union des Côtes de Bordeaux regroupe actuellement 950 producteurs qui exploitent 12.000 hectares de vignes et produisent plus de 500.000 hectolitres, soit une bouteille sur dix à Bordeaux. Des petites propriétés familiales, transmises de génération en génération, situées sur les coteaux de la Garonne et de la Dordogne, qui ont le souci de mettre leur savoir-faire et leur passion au service de vins de qualité. Entre beaux panoramas, patrimoine architectural et historique ou encore animations œnotouristiques, les vignerons des Côtes de Bordeaux proposent une découverte de leur vignoble et de leurs vins, en totale immersion avec un seul mot d’ordre : la proximité avec les consommateurs !

Une famille, cinq territoires
Blaye Côtes de Bordeaux : à 45 km au nord de Bordeaux, face au Médoc, c’est l’appellation qui compte le plus de viticulteurs (430 au total) et de vignobles (6500 hectares). Le Merlot règne ici en maître avec 70% des surfaces. La dégustation a mis en évidence des vins plutôt classiques, de très bonne facture, où transparaît l’expérience des vignerons. Des vins de garde qu’il conviendra très souvent de carafer.
Cadillac Côtes de Bordeaux : formant une bande étroite de 60 km de long sur 5 de large sur la rive droite de la Garonne, cette AOC propose des vins élégants et raffinés, exclusivement rouges élaborés par 230 viticulteurs environ. Un petit peu moins de Merlot ici au bénéfice du Cabernet sauvignon qui représente un quart des surfaces. Les vins sont tantôt corsés, tantôt exubérants et gouleyants, de belles découvertes à y faire.

Castillon Côtes de Bordeaux : plus au nord et à nouveau sur la Rive droite, les vignerons de Castillon produisent des vins intenses et soyeux dont le style n’est pas sans rappeler celui de ses voisins de Saint-Emilion. Le Cabernet franc y est évidemment pour quelque chose. Cela donne des vins très mûrs, assez costauds et puissants, avec généralement beaucoup de concentration. On dénombre ici 230 viticulteurs et trois coopératives. Ces dernières années, Castillon a bénéficié d’un grand intérêt de la part de certains investisseurs locaux ou étrangers, ainsi que des conseils d’œnologues de pointe qui ont souvent opté pour une approche bio. A suivre de près.

Francs Côtes de Bordeaux : juste au dessus de l’aire de Castillon, les vins de Francs Côtes de Bordeaux sont plus rares. Seulement 37 viticulteurs et deux coopératives sur 435 hectares, mais un beau métier qui donne des vins élégants, pas trop boisés, souplesse mais avec de la structure et du volume. Les 2011 figurent en bonne place dans notre dégustation.

Sainte-Foy Côtes de Bordeaux : dernière appellation à avoir rejoint l’Union fin 2016, le vignoble de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux s’étend sur 350 hectares, répartis sur les communes entourant la pittoresque cité médiévale de Sainte-Foy-La-Grande, à l’embouchure de la Dordogne et du Lot-et-Garonne. Sur ces sols de coteaux, des hommes et des femmes produisent des vins délicats et de caractère, aux arômes de fruits rouges et de cerises prononcés.

Nous vous proposons de découvrir 42 vins issus de ces cinq appellations et disponibles en Belgique.