Essentielle Vino

La 20e édition du Festival del Habano s’est tenue à Cuba du 26 février au 2 mars dernier. L'occasion de découvrir les nouveautés 2018 en première mondiale.

Envoyé spécial: Baudouin Havaux

Avec un chiffre d’affaires record qui a dépassé en 2017 le montant symbolique des 500 millions de dollars, le président de Havanos s.a. a confirmé la bonne santé du marché des havanes. Ce qui intéressait surtout les 1.300 participants de cette 20e édition, ce sont les présentations en première mondiale des nouvelles vitoles qui seront commercialisées dans les mois ou années à venir.

Le festival, véritable révélateur des tendances, est l’occasion unique de découvrir ces nouveaux cigares. Récemment roulés, ils sont souvent trop frais et ne réunissent pas encore les meilleures conditions de dégustation. En effet, à ce stade, ils nécessitent quelques mois de garde avant d’être fumés. On peut comparer cet exercice à la dégustation des Primeurs à Bordeaux où les acheteurs doivent projeter dans l’avenir la qualité d’un vin dégusté alors qu’il est toujours en cours d’élevage.

Les Nouveautés

Parmi les nombreuses nouveautés, deux des plus prestigieuses marques de Havane, Cohiba et Partagas, ont été mises à l’honneur pour ce vingtième anniversaire.

© Baudouin Havaux

Cohiba Robusto Reserva Cosecha 2014. Cohiba, la marque phare de Cuba, a ouvert le feu avec un Robusto réalisé avec des feuilles de tabac récoltées en 2014 et qui ont subi un long et soigneux processus de vieillissement de plus de trois ans. Ces feuilles servent à l’élaboration de la tripe et de la sous-cape (les feuilles intérieures du cigares qui sont recouvertes par la cape). Comme toujours pour la confection des Cohiba, le tabac provient des meilleures zones de production de Pinard el Rio à San Juan y Martinez et à San Luis.

Nom de galerie : Robusto

Dimension : ( 50 x 124mm)

Nom Commercial : Robusto Reserva Cosecha 2014

Disponible en boite de 20 unités - Production limitée à 5.000 boites

© Baudouin Havaux

Partagas Linea Maduro n°2 et n°3

Partagas, comme Cohiba, sont considérées comme les principales marques reconnues pour leur puissance. La ligne Maduro, facilement reconnaissable à sa cape foncée, est obtenue par un processus de fermentation additionnel. Les feuilles de tabac sont récoltées sur la partie supérieure de la plante qui ayant présentés une meilleure exposition au soleil sont plus riches. Ces deux nouvelles vitoles viennent compléter la série lancée en 2015 par le Partagas Maduro n°1, réservé en exclusivité aux Casa del Habano et aux Habanos Especialists.

Nom de galerie : Short Piramides (l’extrémité du cigare se termine en pointe)

Dimension : (55 x 120mm)

Non Commercial : Maduro n°2

Disponible en boite de 25 unités

Nom de galerie : Maduro n°3

Dimension : ( 50 X 145mm.)

Non Commercial : Maduro n°3

Disponible en boite de 25 unités

L’humidor de l’année

© Baudouin Havaux

Comme tous les produits de luxe, une attention particulière est portée sur la présentation. Cette année, la marque Roméo y Julieta a fait réaliser par Elie Bleu à Paris un magistral humidor aux formes classiques et harmonieuses inspirées de l’époque de la renaissance. Ce magnifique coffret préserve 100 unités de Grand Churchills, une imposante vitole inédite d’un cepo 56 et d’une longueur de 19 cm. Le prix non révélé pour le moment devrait se situer entre 10 et 20.000€

Vente aux enchères

© Baudouin Havaux

Le festival s’est clôturé par la soirée de gala, haute en couleurs et en décibels, avec la traditionnelle vente aux enchères des humidors réalisés en exclusivité pour l’occasion et dont les montants récoltés sont entièrement consacrés au programme de santé de l’île. Les six humidors mis en vente ont rapporté la somme totale de 1.485.000 €. Comme chaque année, l’humidor consacré à Cohiba était le plus convoité. Créé par un artiste cubain, l’œuvre a été adjugée pour 340.000 € . Preuve que la passion des collectionneurs de havanes, considérés comme les meilleurs cigares du monde, peut prendre des dimensions à la limite du rationnel.

Toutes les informations sur le festival seront à lire dans le prochain Essentielle Vino (sortie le 30/3).