Le Roi Pelé est mort : Vive les rois !

Une humeur de Yannick Natelhoff

FILE - New York Cosmo's soccer star, Pele, is seen during an interview at in New York on July 1, 1975. Dozens of meetings over four years led to Pelé agreeing to sign with Cosmos in June 1975. His 2 1/2 seasons in New York elevated the sport, putting U.S. soccer on a path to hosting the World Cup in 1994 and launching Major League Soccer two years later. (AP Photo/Suzanne Vlamis, File)
©AP1975

L’annonce est tombée comme un cheveu dans la soupe, jeudi en soirée. Et a coupé les jambes de tous les amoureux du ballon rond.

Qu’ils aient l’âge d’avoir pu observer la magie des dribbles du Roi sur les terrains ou qu’ils n’aient finalement connu que les mille et une anecdotes racontées à son sujet, le décès d’Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, n’aura laissé personne indifférent. Inévitablement, le départ de cette légende du ballon rond renvoie tous les amoureux de football quelques années en arrière.

À l’époque où ils regardaient le foot en noir et blanc pour certains. Du temps où, pour d’autres, ils tentaient les dribbles les plus fous dans des cours de récréation, s’autoproclamant successeurs de Pelé lorsque le ballon en plastique déformé finissait miraculeusement entre deux sacs négligemment posés sur le sol.

Pelé s’en est allé. Mais il laisse derrière lui des souvenirs impérissables chez des millions d’enfants, jeunes ou plus âgés. Surtout, il laisse derrière lui un héritage exceptionnel.

Fier de trois coupes du monde, dont une gagnée à lui tout seul, Pelé aurait certainement rivalisé avec Messi et Cristiano Ronaldo si les critères d’attribution du Ballon d’or lui avaient permis de remporter la plus grande récompense individuelle du monde du football.

Aujourd’hui, Pelé repose au paradis des dieux du foot aux côtés de Maradona, Cruyff, Eusebio, Best, Socrates, ou encore Di Stefano. De là-haut, il pourra se délecter des dernières années de Messi et Neymar sur les terrains. Et pourra voir la nouvelle génération à l’œuvre, elle qui laissera, inévitablement, des souvenirs impérissables chez ceux qui les admireront.

Le Roi est mort. Vive les rois.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be