Les couches bio, locales et naturelles, c’est bien beau, mais elles restent jetables. Alors, est-ce qu’on ne devrait pas préférer les couches lavables ? Mis à part le côté pratique et rapide au quotidien qui est clairement le point fort des couches jetables, le choix n’est pas si évident que cela.

Au niveau de leur fabrication, les couches lavables sont largement plus écologiques. Il faut deux fois moins d’eau pour laver une couche lavable que pour en fabriquer une jetable. Selon une étude réalisée par Landbank Consultancy pour l’association Women’s Environmental Network (WEN), les couches jetables consomment 3,5 fois plus d’énergie que les couches lavables et génèrent 60 fois plus de déchets solides. Mais c’est au niveau de la dépense énergétique que les couches lavables voient rouge. D’après une étude de l’agence de l’environnement au Royaume-Uni, la couche lavable a, elle aussi, une empreinte écologique car elle consomme beaucoup d’eau et d’énergie lors du lavage et du séchage. À noter que cette étude date de 2008 et que les choses ont certainement évolué depuis.

Finalement, le plus gros point fort de la couche lavable reste la quantité astronomique de déchets souvent très peu naturels qu’elle évite à la planète et le budget qu’elle fait économiser au ménage. D’après plusieurs estimations, le budget peut varier du simple au double. Même si le budget des couches lavables peut faire mal puisqu’il se débourse en une seule fois. En plus, à l’instar de Bébéco, il existe même des services de prêt, nettoyage, livraison et ramassage de vos couches lavables.