Il existe des espaces de détente et des spas réservés exclusivement aux nouveau-nés et à leurs parents.

Se détendre, déconnecter, prendre du temps pour soi, se faire masser, voilà autant de petits moments auxquels on accorde que trop peu souvent de l’importance. Pourtant, un petit détour par un spa de temps en temps fait en général le plus grand bien et permet de se détendre et de reprendre de l’énergie. Alors, finalement, pourquoi est-ce que la thalassothérapie est en général réservée aux adultes ? Chez nous, de plus en plus de spas réservés aux bébés et à leurs parents se développent. En un an à peine, deux ont notamment vu le jour dans la région de Bruxelles. Pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Massages et flottaison

Sans surprise, ils ne proposent ni bains de boue, ni sauna. L’accent est mis sur le lien avec le bébé, le toucher et la détente. Concrètement, ils proposent en général sensiblement la même chose. Des séances massages permettent de développer le lien entre l’enfant et les parents qui peuvent apprendre à poser les bons gestes. La pratique promet d’agir pour soulager les coliques, les tensions musculaires de la croissance ou les crampes. Par la même occasion, cela permet de développer la conscience du corps et de l’esprit chez l’enfant.

La plupart des lieux destinés au bien-être du bébé proposent aussi des séances d’hydrothérapie. L’enfant est plongé dans un bain à l’eau chauffée entre 35 et 37°C. Il y flotte, à l’aide d’une bouée lui entourant le cou, de manière à ce qu’uniquement sa tête dépasse de l’eau. En fonction de ses capacités, et s’il est capable de s’asseoir, les bouées se trouvent au niveau de ses bras. Des jets s’emploient à le masser tandis que certains établissements proposent aussi un attirail lumineux et une musique relaxante pour le plonger dans un véritable "bain sensoriel". "La séance d’hydrothérapie a pour vertu de stimuler la confiance, la coordination corporelle et le renforcement musculaire du tout petit. Combinée à l’initiation au massage, cela favorise l’épanouissement du lien avec le bébé", explique le spa Waterlily qui a ouvert ce vendredi à Rhode-Saint-Genèse.

À Ganshoren, Baby Twins propose même des massages au chocolat, de la relaxation musicale, de l’aromathérapie et de la méditation, le tout en fonction de l’âge du bébé. "Un baby spa est un excellent moyen de transition entre le ventre de maman et le bébé nageur. Une séance de baby spa est vivement conseillée en cas de coliques, constipation ou régurgitation", souligne le centre.

En général, les centres proposent également un tas d’activités réservées aux enfants et plutôt portées sur leur éveil. Sans oublier les parents qui disposent d’un espace rempli de conseils, de moments de détente et de partage. Comptez entre 55 € et 65 € pour une combinaison de bain et de massage pour 45 à 60 minutes.

Deux apps pour vous faciliter la vie

Les applications, tout passe par elles aujourd’hui. Qu’il s’agisse de concocter un repas facilement, de trouver de l’aide près de chez soi ou de communiquer avec d’autres parents. Et les sociétés l’ont bien compris. Aujourd’hui, tous les services qui ont toujours existé et qui ont toujours été proposés, se dupliquent au format numérique. Parmi ces applications censées vous faciliter la vie, on en a sélectionné deux récentes qui vous promettent d’être plus efficaces plus facilement concernant votre organisation familiale. On teste ?

Baby-sitting

Que vous recherchiez quelqu’un en dernière minute, pour une garde régulière ou pour vous aider lorsque vos enfants sont en congé, l’application belge Bsit propose un système de baby-sitting basé sur les recommandations de vos proches ou de vos connaissances. Chaque baby-sitter répertorie ses compétences et ses aptitudes et affiche les recommandations et les notes laissées par les personnes que vous connaissez ou les institutions dont vous faites partie comme les écoles ou les clubs de sport. Chacun est également géolocalisé afin de vous permettre de choisir, en fonction de vos besoins, la personne la plus proche de chez vous.

Koalift

L’application koalift propose, elle, un système de covoiturage partagé avec des personnes que vous connaissez. Pour les parents, le concept permet de gagner du temps tandis que les communautés (sportives ou scolaires) y trouvent l’avantage de diminuer le flot de voitures qui se trouvent aux alentours de leurs établissements. Certaines communes soutiennent également le projet pour diminuer le nombre de voitures sur leurs routes et améliorer la qualité de vie des riverains.