Quelque 10.000 militants FGTB ont manifesté mardi matin dans les rues du centre de Bruxelles en faveur d'une sécurité sociale plus forte.

Les premiers militants ont rejoint l'esplanade de l'Europe près de la gare du Midi, vers 11h45. Les responsables du syndicat devaient s'exprimer vers 13h00. Le déficit de la Sécu devrait atteindre 6,4 milliards d'euros à l'horizon 2024 à politique inchangée. "Cela signifie que sans décisions politiques et sociales, nos pensions, nos remboursements de soins de santé, nos allocations sociales risquent d'être rabotés", souligne la FGTB.

 

Le syndicat socialiste appelle à une réflexion sur le financement à long terme de la Sécu.

Le cortège réunissait de nombreuses sections de la FGTB qui avait appelé à une mobilisation nationale. Des métallos anversois côtoyaient ainsi des affiliés à la branche Administration et institutions publiques de la Wallonie picarde. L'enseignement, le transport, la logistique, l'horeca... étaient également représentés. Quelques collectifs ont aussi battu le pavé comme le "Gang des Vieux en colère".

La CGSLB et la CSC ne prenaient pas part à cette manifestation.

Le point sur les perturbations

En raison de la manifestation, quelques perturbations sont possibles sur les réseaux Tec et Stib. Du côté des bus wallons, l'entité de Charleroi est notamment touchée. Le Tec annonce que certains parcours sont "partiellement assurés". Le réseau risque d'être aussi fortement perturbé dans les régions de Mons et du Centre. Il est donc conseillé aux voyageurs de consulter le site www.infotec.be pour connaitre la liste des trajets assurés.

Le Tec Liège-Verviers indique également que les dépôts de Jemeppe et de la Hesbaye sont impactés. Et de légères perturbations sont annoncées dans les provinces de Namur et Luxembourg.

A Bruxelles, les lignes de métro 1, 5 et 6 sont exploitées, toutes les stations sont donc desservies, précise la Stib. Les trams circulent sur les lignes principales mais à fréquence réduite. Quant aux bus, un tiers d'entre eux seulement sillonnent la ville. Les navetteurs peuvent s'informer plus précisément sur les pages web , Twitter et Facebook de la société bruxelloise de transport public.


La société de transports régionale flamande De Lijn signale, par ailleurs, qu'il n'y a pratiquement aucune perturbation sur son réseau de bus et de trams.

La SNCB précise elle que les trains roulent normalement.


Du côté de Bpost, aucun problème structurel n'est attendu mais le service fourni par l'entreprise postale pourrait connaître quelques légères perturbations locales ci et là, par exemple en cas de voiries fermées à la circulation.

L'action de la FGTB pourrait enfin avoir des conséquences supplémentaires dans certaines prisons alors qu'un mouvement de grève contre l'instauration d'un service minimum au sein des établissements pénitentiaires secoue déjà le secteur depuis plusieurs jours.

>>> D'éventuelles perturbations sur les routes? Le point dans notre info trafic <<<

Action symbolique de la CSC liégeoise sur cinq ponts de Liège

Alors que la CSC ne participe pas à la manifestation de la FGTB à Bruxelles pour "une sécurité sociale renforcée et justement financée", la CSC Services publics Liège-Verviers a choisi de mener une action symbolique afin de manifester son "soutien indéfectible" à la Sécu. Le syndicat chrétien a accroché des calicots sur cinq ponts de Liège. "Nous souhaitions nous manifester pour les 75 ans de la sécurité sociale mais différemment, positivement, sans perturbations, de façon très visible. C'est pourquoi, nous avons opté pour une campagne d'affichage éclair, à des heures de pointe et des accès fréquentés afin de toucher un maximum de personnes", explique Gaston Merkelbach, secrétaire régional CSC Services publics.

L'on peut notamment lire sur ces banderoles: "La sécurité sociale, un investissement dans l'humain", "La sécurité sociale, une protection de la maternité à la pension" ou encore "La sécurité sociale, 75 ans de solidarité".

Les calicots ont été accrochés mardi matin dès 6h et le resteront jusqu'à 10h.

Une trentaine de navires attendent de pouvoir entrer dans le port d'Anvers

Les conséquences de l'action de la FGTB en faveur d'une sécurité sociale forte a des conséquences, mais relativement limitées, sur le trafic fluvial au port d'Anvers, a indiqué la société portuaire. Comme attendu, des perturbations se font surtout sentir dans la zone située après les écluses et non dans les grands terminaux de conteneurs. Une trentaine de navires attendaient mardi matin de pouvoir entrer dans le port. Le gestionnaire du port anversois s'attend à ce que la file s'allonge pour atteindre une cinquantaine ou une soixantaine de navires. Mais la situation devrait ensuite être résorbée dans les 24 heures une fois l'action terminée. La navigation intérieure, elle, n'est pas perturbée. B