La dernière communication du gouvernement sur le nombre de cas de coronavirus en Belgique affiche un bilan de 6.235 personnes officiellement infectées. D'ailleurs, on dénombre désormais 220 décès. Des chiffres à prendre avec recul car on sait que tous les cas ne sont pas testés et donc détectés. Par manque de moyens matériels, seules les personnes hospitalisées sont désormais testées.

Certains scientifiques estimaient récemment que l'on avait détecté qu'environ 10% des personnes réellement infectées. Mais cela pourrait être même plus. Selon un tweet de l'épidémiologiste Marius Gilbert (ULB), des données montrent que 100.000 personnes présentent des symptômes grippaux en Belgique. "Vraisemblablement Covid-19" a-t-il indiqué.

S'il est difficile de prouver le lien pour le moment, le fait que l'épidémie de grippe hivernale soit derrière nous laisse entendre que son hypothèse est potentiellement avérée. En tout cas, il faudra s'attendre à ce que beaucoup de nouveaux cas soient détectés prochainement.

Contacté, Marius Gilbert ajoute le fait que le nombre de cas testés de grippes saisonnières a largement diminué. "On a des indications fortes pour dire que c'est fini. Il y a beaucoup plus de chances que si l'on développe des symptômes grippaux actuellement, ce soit lié au coronavirus". Pour le nombre de personnes contaminées, il précise que c'est une bonne chose dans une certaine mesure, car "cela signifie que le taux de mortalité en Belgique est relativement faible".

Par contre, il reconnaît que ça ne montre pas encore de ralentissement de l'épidémie dans notre pays. "Les mesures du 12 mars n'étaient pas assez fortes. On aurait pu espérer un ralentissement, mais ce n'est pas le cas. Et les mesures du 17 mars ne peuvent pas encore montrer d'effets, c'est trop tôt. En tout cas, les hôpitaux doivent se préparer à une hausse importante du nombre d'entrées, voire un doublement des cas. Les hôpitaux les plus touchés doivent pouvoir répartir les patients sur d'autres hôpitaux", ajoute-t-il.