Belgique La SNCB explique que la "chaleur exceptionnelle en été" a entraîné davantage de pannes. Le taux d'immobilisation des trains est passé de 15,7 % à 16,6 % entre 2017 et 2018.

Comme indiqué il y a deux semaines en commission à la Chambre, 75 % des retards incombant à la SNCB sont imputables à des incidents techniques.

(...)