Les secteurs de la culture et de l’événementiel, particulièrement impactés par la crise sanitaire actuelle, espéraient un assouplissement des mesures sanitaires. Voici les nouvelles règles imposées pour l'organisation des événements à partir du 1er septembre :

  • Les événements intérieurs pourront accueillir jusqu'à 200 personnes. Le public pour les événements extérieurs sera lui élargi à 400 personnes. Le port du masque reste obligatoire.
  • Les cérémonies de funérailles pourront désormais accueillir 50 personnes.
  • Les règles restent inchangées pour les mariages.

Jusqu'au 1er septembre, les événements à l'intérieur restent limités à 100 personnes et 200 personnes pour les événements à l'extérieur, à condition de porter un masque.

"Un peu d'air"

"Un peu d'air pour le secteur de la culture et de l'événementiel. Le #CNS vient de décider d'assouplir les mesures en vigueur", a réagi sur Twitter, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet.


Dès hier/mercredi, ce dernier avait assuré qu'il plaiderait, lors de la réunion du CNS, pour un assouplissement des normes limitant la présence du public, avec un retour aux règles en vigueur avant le Conseil du 27 juillet qui avait restreint le nombre de spectateurs autorisés aux spectacles et autres événements, tant à l'intérieur qu'en extérieur.

Si les mesures annoncées ce jeudi constituent un assouplissement, elles restent particulièrement strictes. Chez nos voisins Français par exemple, la jauge du nombre de spectateurs admis a été fixée à 5.000.