Crise profonde au CD&V

Johan Van Hecke, suspendu, veut créer un nouveau mouvement

BRUXELLES Le président du CD&V (ex-CVP), Stefaan De Clerck, a indiqué que le bureau du parti avait constaté à l'unanimité une rupture de la confiance entre le parti et Johan Van Hecke. La procédure d'exclusion a été lancée. Dans l'intervalle, M. Van Hecke est suspendu.

En cause, des rumeurs persistantes selon lesquelles Johan Van Hecke aurait négocié avec Karel De Gucht, le président du VLD (libéraux flamands), le passage de plusieurs sociaux-chrétiens flamands au VLD. En attendant peut-être celui de Johan Van Hecke lui-même. Hypothèse que ce dernier a formellement démentie.

M. De Clerck a indiqué que l'alibi du président du VLD, Karel De Gucht, et de M. Van Hecke, qui ont prétendu, pour justifier leur entrevue, qu'ils étaient ensemble vendredi en compagnie de deux journalistes pour écrire un chapitre à leur livre commun, ne tient pas.

M. De Clerck a précisé que les journalistes étaient déjà sortis à 12 h 30 et qu'à 14 h 05, M. Van Hecke l'a contacté très agité pour signaler qu'il `renonçait à tous les accords´. M. De Clerck a indiqué qu'il avait entendu une conversation entre M. De Gucht et M. Van Hecke car ce dernier avait oublié... de couper son GSM! Selon M. De Clerck, M. Van Hecke a parlé d'une collaboration structurelle entre le CD&V et le VLD, tandis que M. De Gucht disait sa préférence pour une alliance.

Johan Van Hecke a été président du CVP dans les années 90, à l'époque où Jean-Luc Dehaene était Premier ministre. Il avait toutefois démissionné en 1996, suite à son divorce, un événement qui faisait tache chez le président d'un parti qui, il n'y a guère, était resté très proche de l'Eglise catholique.

L'ex-président du CVP souhaite créer, dès cette semaine, un nouveau mouvement démocrate-chrétien avec la collaboration de personnes venant aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur du CD&V. Selon M. Van Hecke, la démocratie chrétienne est appelée à se rabougrir si elle continue à exister `sur elle-même´. Il en veut pour preuve l'exemple du... PSC en Wallonie.En attendant, Johan Van Hecke a déjà trouvé un nouveau nom pour le mouvement qu'il veut créer dans l'immédiat: la Nieuwe Christen-Démocratie (NCD-Nouvelle démocratie chrétienne). Il a invité tous les chrétiens-démocrates `qui veulent réellement choisir pour le renouveau et qui font la même analyse´ à le rejoindre. Selon lui, il a reçu quantité de réactions positives de la part de mandataires, surtout locaux, du CD&V, prêts à le suivre. Le programme du mouvement devrait ensuite être élargi, notamment avec le concours de membres des VLD.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be