Decroly doit rendre son mandat

Sabine Dorval
Decroly doit rendre son mandat
©Belga

Le parti juge l'attitude du député démissionnaire inacceptable

NAMUR `Nous refusons le scénario de la sortie immédiate du gouvernement. Il serait irresponsable de quitter le ring avant la fin de la partie´, ont dit très fort les Verts réunis en conseil de fédération, samedi, dans la capitale de la Wallonie. L'essentiel des conversations s'est traduit par une motion relative à la déclaration gouvernementale du 9 octobre.

Le départ de Vincent Decroly n'a pas fait débat, ont affirmé Jacques Baudouin, Philippe Defeyt et Brigitte Ernst. Ils n'en ont pas moins affirmé que, pour tout Ecolo, la manière est inacceptable. `Nous continuons à lui demander de remettre son mandat de la même manière qu'il avait fermement exigé que Philippe Dallons rende le sien en quittant le parti´, ajoutent les secrétaires.

En ce qui concerne l'intervention des Etats-Unis en Afghanistan, Mme Ernst a réaffirmé que les siens soutiennent les efforts du gouvernement pour affirmer le poids de l'Union européenne dans ce dossier mais aussi pour rappeler leurs devoirs aux Etats-Unis. `Nous n'excluons pas le recours à la force légitime, mais la lutte contre le terrorisme, c'est un peu plus compliqué. Nous sommes les premiers à condamner les bombardements militairement inefficaces qui ajoutent des civils aux morts. Nous n'allons pas baisser la garde. Plusieurs partis se posent les mêmes questions que nous.´

Cela étant, les Verts se sont clairement prononcés en faveur de la poursuite de l'expérience gouvernementale. Les objectifs sont bien définis et tous se disent prêts à se battre pour les rencontrer. Une sérieuse évaluation est annoncée pour mars. Elle sera précédée d'une assemblée générale le 20 janvier. D'ici là, tout sera fait pour éviter un contrôle budgétaire qui serait antisocial. Le secrétariat fédéral fera rapport chaque mois au conseil de fédération. Adoptée à une très large majorité, la motion demande au gouvernement de poser des gestes significatifs dans le domaine social, au plus tard d'ici au contrôle budgétaire de 2002, avec une priorité pour les revenus les plus faibles et la liaison au bien-être. Il n'y aura pas de tabou fiscal si les recettes nécessaires au social ne sont pas au rendez-vous et Ecolo veillera à garantir à tous l'accès aux soins de santé, a précisé Philippe Defeyt.

Ecolo exige aussi la concrétisation de toutes les décisions du gouvernement en matière de mobilité et d'allégements fiscaux écologiques. Par ailleurs, Ecolo déposera cette semaine, avec Agalev, sa proposition de loi sur le droit de vote des résidents étrangers.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be