La nouvelle carte d'identité arrive

Christian Carpentier

Sélection des communes pilotes dans les prochains jours

BRUXELLES Et vous, quand aurez-vous votre nouvelle carte d'identité électronique format carte de crédit? Fin de semaine, une réunion de travail est programmée à ce sujet au cabinet du ministre de l'Intérieur, Antoine Duquesne (PRL).À la mi-juillet, il a été chargé par le gouvernement de piloter ce projet devant favoriser l'entrée accrue des 10 millions de citoyens dans l'ère électronique.
L'opération se fera comme convenu avec grande prudence, en sélectionnant dans un premier temps 11 communes pilotes (une par province, plus Bruxelles) couvrant une population d'environ 330.000 habitants.
Cette liste devrait être arrêtée dans les jours prochains par le ministre, comme l'indiquait récemment Le Soir. À ce stade, il dispose d'une suggestion de l'administration, sur base d'une trentaine de candidatures.

Cette préliste reprend, côté francophone, les communes de Gembloux (pour Namur), Frasnes-lez-Anvaing (Hainaut), Seraing (Liège), Lasne (Brabant wallon), Marche-en-Famenne (Luxembourg) et Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles).
Pour la Flandre, on trouve Louvain (Brabant flamand), Boom (Anvers), Jabbeke (Flandre occidentale), Zele (Flandre orientale) et Tongres (Limbourg).
Cette liste, donc, n'est qu'une suggestion faite au ministre, qui pourrait y opérer des changements. En raison d'arguments politiques? `Pas du tout´, rétorque son cabinet. `Ce seront des choix équitables notamment commandés par des besoins de sécurité de l'expérience´.
Courant décembre, le ministre compte aussi choisir la société qui mettra en place et gérera le réseau informatique nécessaire.
Pour l'heure, la firme Bull (déjà responsable du projet de vote par électronique) semble `difficilement discutable´. Le choix de la société qui construira les cartes sera aussi fait d'ici à la fin de l'année.

Carte à puce

Ce n'est qu'alors qu'on déterminera le prix à payer par le citoyen (pour ceux des communes du test, ce sera gratuit) et la date réelle d'entrée en vigueur, prévue courant 2003.

Rappelons que cette carte permettra notamment de signer électroniquement des papiers, par exemple pour commander des documents par Internet à la commune ou, par le même biais, remplir de chez soi sa déclaration fiscale.

Valable cinq ans et dotée d'une puce électronique, elle reprendra les informations actuelles (nom, deux premiers prénoms, sexe, signature), sauf l'adresse qui n'y sera pas visible, afin de faciliter les choses en cas de déménagement. Mais elle sera tout de même codée sur la piste magnétique, pour permettre aux autorités d'y avoir accès.

Elle ne contiendra par contre aucune donnée médicale. Pas question donc, de la fusionner avec l'actuelle carte SIS comme d'aucuns l'avaient, un temps, évoqué.

Elle sera réservée aux seuls Belges, les citoyens d'autres nationalités résidant en Belgique conservant leurs documents propres.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be