New DAT: nouveau sursis de 15 jours

New DAT: nouveau sursis de 15 jours
©Belga

SIC est à l'abri de la faillite pendant 15 jours, conséquence de la nouvelle demande de concordat que l'ancien centre de coordination de Sabena a déposé ce mardi auprès du tribunal de commerce.

BRUXELLES D'ici là, les négociations pour la conclusion d'un nouveau plan de redressement devraient se poursuivre activement. Selon Christian van Buggenhout, curateur de la Sabena, ce plan serait une combinaison d'abandon pur et simple d'une partie des créances, de conversion de certaines créances en participation au capital et de renégociation des contrats de leasing de la flotte DAT. Par ailleurs, le plan prévoirait également un rééchelonnement de la dette des filiales Sabena Technics et Sobelair, "ce qui devrait permettre de trouver des candidats à la reprise". Le tribunal devrait se prononcer le 26 décembre prochain sur la nouvelle demande de concordat mais d'ici là, les regards devraient également se tourner vers le groupe d'investisseurs, emmenés par le tandem Lippens/Davignon, et dont on attend toujours une offre. "Ils doivent prendre l'initiative", estimait Inge Vervotte (CSC), mardi en fin de journée. La représentante syndicale s'est par ailleurs déclarée soulagée que le tribunal n'ait pas mis SIC en faillite et ce, malgré les propos extrêmement critiques de la présidente du tribunal, Mme Spiritus-Dassesse. La faillite de SIC aurait en effet plus que probablement entraîné celle de la DAT, qui doit plus de 110 millions d'euros à SIC. Quant à savoir quand les investisseurs pourraient faire une offre définitive pour la DAT, la question reste entière. Christian van Buggenhout s'est refusé mardi à fixer une date limite. Néanmoins selon Inge Vervotte, les curateurs ont insisté pour qu'une décision soit prise rapidement. "C'est un signal fort pour le personnel de la DAT", a-t-elle expliqué.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be