Éliminer le mercure

J. M.

La Belgique parmi les pays les plus touchés par cette forme de pollution

BRUXELLES Il est partout, le mercure ? Non, n'exagérons rien. Mais sa présence dans l'environnement suscite, depuis de longues années, de réelles inquiétudes, en particulier au sein des organisations de protection des consommateurs.

Deux d'entre elles, oeuvrant à l'échelon européen, ont présenté hier les résultats d'une étude préliminaire réalisée dans 21 pays, qui met en évidence la présence de concentrations significatives de mercure dans l'organisme des femmes. "Ce rapport présente des limitations en raison de la taille du panel et le fait que la participation reposait sur le volontariat", indiquent les auteurs. "Cependant, ces premières indications pointent la nécessité de conduire des recherches supplémentaires."

Les analyses ont en fait porté sur les cheveux de femmes mangeant régulièrement du poisson, alors qu'on sait que certaines espèces, en raison de la pollution des eaux, présentent des taux élevés de mercure. Et on apprend que notre pays se situe en... quatrième position au hit-parade des populations les plus exposées.

"Les résultats globaux montrent que 95 % des femmes testées en âge de procréer présentent des niveaux détectables de mercure dans l'organisme", poursuivent les initiateurs de cette campagne de sensibilisation, qui appellent les institutions européennes à "travailler immédiatement à l'élimination du mercure". Un produit présent "dans un grand nombre de produits et de procédés", comme les manomètres et les thermomètres, les amalgames dentaires ou les lampes fluorescentes. Les principales sources d'exposition sont la consommation de poisson, la mise en contact sur le lieu de travail ainsi que les environnements industriels (incinérateurs de déchets, notamment).

Le fait d'avoir examiné des femmes en âge de procréer n'est pas innocent, puisque, "depuis longtemps, le mercure est reconnu comme une source majeure de toxicité chez l'enfant", avec des répercussions possibles sur son quotient intellectuel.



© La Dernière Heure 2007

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be