L'enfer et le paradis

Cédric Ketelair

Un inspecteur des impôts critique Didier Reynders

MOUSCRON Le ministre fédéral des Finances Didier Reynders (MR) n'est pas épargné par Marco Van Hees dans son livre intitulé Didier Reynders : l'homme qui parle à l'oreille des riches.

L'auteur y dénonce cette politique fiscale "injuste", conséquence de réformes menées par le ministre liégeois. "Des réformes qui ont surtout profité aux grosses fortunes au point que notre pays a été considéré, dans une étude britannique, comme le troisième paradis fiscal en Europe." Paradis pour les uns, enfer pour les autres.

À Mouscron, ville populaire, cette situation est concrète. À quelques kilomètres de là, dans le petit village de Néchin, de grosses propriétés ont poussé comme des champignons ces dernières années. Toutes appartiennent à la famille Mullier, une des plus grosses fortunes de France.

Pourquoi ? Car l'impôt sur la fortune n'existe pas chez nous. "Alors qu'un impôt sur la fortune de 2 % permettrait à l'État de récolter 477 millions d'euros par an. Cette somme permettrait d'augmenter de 200 € par mois les petites pensions", souligne l'auteur...



© La Dernière Heure 2008

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be