Le PS exclut toute alliance avec le MR après le 7 juin

Le PS exclut toute alliance avec le MR après le 7 juin
©BELGA

Elio Di Rupo a souligné que l'enjeu du 7 juin sera de choisir entre deux types de majorité, soit l'"alliance des droites", soit "le
rassemblement des progressistes"


BRUXELLES Le président du PS Elio Di Rupo a indiqué mercredi soir sur la Une (RTBF) qu'il excluait une alliance avec le MR à l'issue du scrutin du 7 juin.

"Je ne m'allierai pas avec le MR pour gouverner Bruxelles et la Wallonie", a-t-il indiqué très clairement mercredi lors d'un débat télévisé l'opposant à Didier Reynders.

Plaidant la mise en place de majorités progressistes, M. Di Rupo a souligné que l'enjeu du 7 juin sera de choisir entre deux projets de société, deux types de majorité, soit l'"alliance des droites", soit "le rassemblement des progressistes".

Confronté à M. Di Rupo dans l'émission "Huis clos", le président du MR, Didier Reynders, a également semblé exclure des majorités qui verraient sa formation gouverner avec le PS dans le sud du pays.

"Je n'ai pas la conviction que l'on puisse encore redresser la Wallonie ou Bruxelles demain avec le Parti socialiste tel que vous l'avez mené, sans réforme", a-t-il dit à l'endroit de M. Di Rupo.

Indiquant qu'il n'avait "pas peur de l'opposition", le président du PS a cependant affiché sa préférence de voir son parti ne pas claquer la porte du gouvernement fédéral en cas d'échec le 7 juin.

"Nous avons été appelés pour les gens. Je ne veux pas d'une crise politique qui vienne s'ajouter aux difficultés actuelles", a-t-il dit.

Confrontant leurs programmes dans une opposition "gauche-droite" ou "progressistes-régressistes", les présidents du PS et du MR ont notamment débattu de bonne gouvernance mercredi soir, M. Reynders évoquant les affaires au PS, M. Di Rupo s'en prenant à la mauvaise gestion du ministère des Finances.

© La Dernière Heure 2009

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be