Même les astrologues ne croient pas en la fin du monde

M. L.
Même les astrologues ne croient pas en la fin du monde

Relisez toutes vos questions à notre astrologue Serge Ducas

BRUXELLES Allez faire dire à un astrologue ayant pignon sur rue qu’il avait prédit la fin du monde pour ce 21 décembre, il jurera le contraire. Ils furent pourtant nombreux à se planter magistralement. Paco Rabanne, le plus mauvais augure – et plus connu de notre ère moderne –, est arrivé dans la profession sur le tard. Ses dons de voyance n’ont d’ailleurs pas fait long feu. Ici, pas un ne s’est mouillé. Non parce qu’ils n’y connaissent rien en calendrier maya, plutôt parce qu’ils savaient – oui, eux savaient, ils l’ont lu dans les astres ! – que la fin du monde n’est pas pour demain. Certes, les astres ne s’aligneront pas.

Certains signes astraux annoncent tout de même des surlendemains douloureux. La plus inquiétante ? Une très sérieuse tension entre Uranus et Pluton, prévue jusqu’en 2016. “Alors que Pluton symbolise la mort et la renaissance, Uranus signe des changements imprévisibles, des ruptures bonnes ou mauvaises” , explique l’astrologue Didier Geslain dans un hebdomadaire français. “Ces planètes en opposition créent un contexte tendu, avec un vif désir d’aller de l’avant. On claque la porte au passé et on s’engage dans une voie différente, mais ce n’est pas forcément confortable.”

Crise économique et géostratégique, tensions entre peuples, montée des fascismes et autres désastres écologiques nous attendent à très court terme – un climax vers 2020 est annoncé –, affirme la majorité des prédicateurs, sans pour autant avancer ni date approximative ni précision géographique.




L'avis de Serge Ducas

“Je comprends tout à fait pourquoi les astrologues n’en parlent pas car, quand on regarde un thème astral, la carte du ciel de demain ou d’après-demain ne présente absolument rien qui permette de penser à une forme de chaos”, explique le plus célèbre des astrologues belges. “Aucun astrologue digne de ce nom n’entrera donc dans ce scénario de fin du monde. Maintenant, c’est vrai qu’au niveau de la situation des planètes, on entre dans une période de catastrophes. Sur les quatre à cinq années qui viennent, on peut s’attendre à des bouleversements qui pourraient provoquer des cassures économiques telles que des faillites bancaires, la remise en question de l’Union européenne telle qu’elle est conçue actuellement, de l’euro… Des choses assez interpellantes risquent en effet de nous arriver l’an prochain et un peu plus tard. Mais une fin du monde pour demain ? Jamais !”



Serge Ducas répond à toutes vos questions sur la fin du monde et sur les perspectives 2013 ci-dessous. Veuillez précisez votre date, heure et lieu de naissance pour qu'il puisse être le plus précis possibles dans ses prédictions.

© La Dernière Heure 2012


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be