De Wever aussi mince que Di Rupo

N. L.
De Wever aussi mince que Di Rupo

Bart De Wever a plongé hier dans une eau à quatre degrés. Il n’y a plus aucune trace des 62 kg qu’il a perdus en un an

ANVERS Oserait-il ou pas ? Et s’il osait : à quoi allait ressembler son corps tellement aminci ? Le bourgmestre d’Anvers et figure de proue de la N-VA l’a fait. Il a plongé dimanche, en short de bain, dans les eaux glacées en compagnie des Ours polaires de Deurne, un club de natation hivernale . Pas avec le look sportif d’un fana de fitness tout comme Elio Di Rupo mais avec un épiderme relativement ferme. Aucune trace des 62 kg qu’il a perdus en moins d’un an. Chapeau. Mais où est passée toute cette peau ? “Elle s’est naturellement retendue, en faisant du sport” , dit De Wever. “Personne ne me croit quand je le dis. Mais voilà c’est comme ça.”

Jusqu’à dimanche matin, il n’était pas encore sûr que Bart De Wever répondrait positivement à la demande des Ours de Deurne , un club de natation, en se joignant à leur fête de la natation hivernale au Boekenbergpark. De Wever, qui a surpris tout le monde l’année passée avec son régime spectaculaire, craignait de ne pas supporter ce froid inhumain, surtout sans sa bonne couche de graisse protectrice.

Mais il est venu quand même. Avec son échevin N-VA Ludo Van Campenhout – tout aussi aminci. Pour se préparer au plongeon, le duo avait prévu un cross récréatif de 10 km. Ce devait être suffisant. Tranquillement, De Wever tomba la chemise face à une horde de regards curieux, pour ensuite entrer dans la mare en frissonnant. Température de l’eau ? Un peu moins de 4 degrés. Il a tenu le coup pendant plus de trois minutes. Mission accomplie donc. Mais il n’avait pas l’air de trouver ça tellement génial pour autant. “C’était douloureux” , lâcha-t-il à la sortie. “Le froid était horrible. L’année prochaine, je promulguerai une interdiction de rassemblement afin que personne ne puisse m’obliger à plonger dans l’eau.”

Et ici, tous ceux qui ont vu le bourgmestre à moitié nu, pour la première fois depuis qu’il est passé de 142 à 80 kg, semblent se poser la même question : où est passé tout cet excédent de peau ? Comment se fait-il que la disparition de ces 62 kg n’a pas laissé de trace ? Ou autrement dit : est-ce bien purement naturel ? “Bien sûr que c’est purement naturel” , soupire De Wever. “Bien sûr que je n’ai rien fait recouper, et je n’ai pas eu une opération à l’estomac. Combien de fois devrai-je encore le répéter ? J’ai toujours dit que je n’avais pas d’excédent de peau, personne ne voulait me croire. Maintenant, ils ont pu le constater.”

Mais comment est-ce possible ? “Parce que je n’ai pas juste fait régime, et d’ailleurs je continuerai encore jusqu’à la fin de cette année, mais que je fais beaucoup de sport en même temps” , selon le bourgmestre. “Régime et sport vont de pair. Ce n’est pas un choix, mais une obligation. C’est ce que j’ai appris du médecin sportif qui me coache, le docteur Chris Goosens. Je fais tout ce qu’il me dit de faire.”

Et de quoi s’agit-il ? “Au début de mon régime, je me levais encore chaque matin à 6 heures pour marcher une heure” , poursuit De Wever. “Mais dans mon cas, ce n’était pas possible de continuer. Maintenant, j’essaie de courir chaque semaine une vingtaine de kilomètres. De plus, j’entraîne le haut de mon corps tous les soirs avec deux haltères, pendant que je regarde Terzake à la télévision. Histoire de ne pas être disproportionné.”

“Mais il y a encore deux raisons pour lesquelles je ne souffre pas d’excédent de peau” , explique De Wever, qui conserve depuis juillet de l’année passée son poids idéal de 80 kg. “Tout d’abord, j’ai commencé mon régime à un âge relativement jeune. Ceux qui commencent plus tard souffrent davantage de ce problème. Et ensuite, le fait que je n’ai été super-gros que quelques années joue aussi en ma faveur. Ce n’est qu’à partir de 2009 que je suis passé de gros à beaucoup trop gros et que j’ai pris de 20 à 30 kg supplémentaires. Si j’étais resté une dizaine d’années à 140 kg pour ensuite perdre beaucoup de poids en peu de temps, alors cette peau excédentaire ne se serait plus retendue d’elle-même.”

Aurait-il alors osé se joindre aux Ours s’il avait souffert d’excédent de peau ? “Si j’avais été inconnu, peut-être” , dixit De Wever. “Mais en tant que personnage public pris en photo partout où il va ? Non. De plus, je ne l’aurais pas fait non plus l’année passée.”



© La Dernière Heure 2013


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be