Lasagnes au cheval: les Belges ne renoncent pas aux produits à base de viande

Lasagnes au cheval: les Belges ne renoncent pas aux produits à base de viande
©Photonews

Le scandale européen de la viande de cheval n'a visiblement pas coupé l'appétit des consommateurs


BRUXELLES Les membres de la Fenavian, la Fédération nationale des fabricants de produits et conserves de viandes, n'ont pas remarqué de changement dans les habitudes de consommation des Belges, depuis que le scandale européen de la viande de cheval faussement estampillée "boeuf" a éclaté, a indiqué lundi son secrétaire général Koenraad Vangoidsenhoven.

"Les consommateurs sont probablement conscients qu'il s'agissait d'un cas isolé de fraude", a-t-il précisé. Le secteur se dit néanmoins inquiet "des circuits qui tentent d'introduire des chevaux de sport, traités par des médicaments, dans la chaîne alimentaire (ce qui est interdit). Les contrôles de l'Afsca sur la traçabilité et les contrôles des passeports de ces animaux au niveau de l'abattage et du commerce des animaux vivants, jouent donc un rôle très important", explique Koenraad Vangoidsenhoven.

La Fenavian a dès lors insisté auprès du directeur général de l'Afsca, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, pour que cette dernière "communique les résultats de ces contrôles ainsi que les efforts supplémentaires à produire par les services d'inspection".

La Fédération estime également que l'Afsca et les services d'inspection européens "doivent communiquer davantage sur l'identité des personnes/firmes 'malicieuses' qui s'adonnent à de telles pratiques. L'accès à la profession doit leur être interdit", souligne le secrétaire général.

En 2011, la consommation de viande à domicile en Belgique s'élevait à quelque 22,66 kilos de viande par habitant, selon les chiffres du VLAM (Centre flamand pour la promotion des produits agricoles et de la pêche). Celle-ci est par ailleurs dominée par les mélanges de viande (haché, saucisses, viande gyros, hamburger, cordon bleu, ...), avec environ 8 kilos par habitant.

Le parlement est resté hors jeu, selon un député MR

Jusqu'à présent, le parlement a été maintenu en position hors jeu dans le dossier du scandale de la viande de cheval, alors qu'il est pourtant en droit d'avoir des réponses à une série de questions qui se posent en termes d'information, de contrôle, de surveillance, ..., a déploré lundi le député MR Denis Ducarme.

"Je suis étonné de constater qu'aucune réunion de commission n'est organisée pour permettre au ministre en charge de la Protection des consommateurs de répondre aux questions que se posent les parlementaires", a expliqué lundi le député libéral à l'agence Belga.

Denis Ducarme a ajouté qu'ayant constaté que rien n'était prévu, il avait écrit au président du parlement, André Flahaut (PS), pour requérir la présence du ministre en commission de l'Economie, afin de permettre l'information du parlement sur ces questions.

© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be