Louis Michel : "A la droite du MR ? Populistes, racistes, râleurs, sans vision..."

Probable tête de liste MR aux élections Européennes, Louis Michel (MR) fustige "la domination et le déni de réalité du PS", les petits partis à la droite du MR et ceux qui critiquent Maggie De Block. Morceaux choisis.

Dorian de Meeûs
Louis Michel : "A la droite du MR ? Populistes, racistes, râleurs, sans vision..."
©Tessières

Probable tête de liste MR aux Européennes, le député européen et ancien ministre des Affaires étrangères fustige "la domination et le déni de réalité du PS", les petits partis à la droite du MR et ceux qui critiquent Maggie De Block. Louis Michel est l’Invité du samedi de nos confrères de LaLibre.be.

Morceaux choisis:

Selon notre dernier Baromètre, environ 12% des voix iraient à des listes à la droite du MR. N’est-ce pas un signe que le MR n’est pas parvenu à séduire ou fidéliser une partie de l’électorat de droite ? Je crois que le gros des troupes du MR n’est pas fait de gens qui se définissent par rapport à l’axe gauche-droite. Les électeurs du MR sont beaucoup plus modernes et progressistes que cela. Très largement, nos électeurs sont des gens qui travaillent, ne demandent rien à personne, sont libres et travaillent pour cela. Les gens du MR ne sont pas des racistes, des xénophobes, des gens qui excluent… Ce sont par contre des gens qui veulent accueillir ceux qui respectent les règles de notre société. Nous sommes très attachés à la séparation des pouvoirs et à l’impartialité de l’Etat, le seul modèle qui garantit la liberté religieuse et philosophique. Faut donc pas demander au MR de tenir des propos racistes, nous ne le sommes pas.

Pas forcément racistes, mais avec un discours de droite…

Mais, c’est quoi un discours de droite ? Si cela signifie qu’il faut limiter le chômage dans le temps, je vous répondrai "NON" avec la même force que les socialistes. Car je pense que dans la période économique actuelle, nombreux sont ceux qui veulent travailler mais ne trouvent pas d’emploi.

Mais le gouvernement fédéral, dont le MR fait partie, l’a pourtant décidé...

On l’a fait pour encourager à chercher un emploi ou faire une formation. Il est clair que nous avons un problème moral face à un jeune chômeur qui refuse une formation. Vu que cela coûte énormément d’argent, ce n’est rien d’autre qu’une justice sélective, car cela ne nous permet pas d’aider – comme on le voudrait – des pères de famille par exemple. Je ne me sens pas à droite. Je suis pour l’économie de marché qui permet à ceux qui travaillent de s’assumer eux-mêmes. Cette économie ne peut fonctionner s’il n’y a pas un Etat qui établit des règles. Comme disait notre ancien ministre libéral Robert Henrion : "L’Etat à chaque carrefour, mais pas à chaque volant !" C’est ma conception…

La droite du MR ne vous inquiète vraiment pas ?

Faut dire que notre droite est une collection assez dérisoire de gens populistes, intellectuellement malhonnêtes, racistes, xénophobes,… C’est un bouillon de culture de râleurs, racistes, nationalistes et de "Il n’y a qu’à…". Ce sont des gens qui n’ont pas de vision. Ils ne visent pas la construction d’une société équilibrée ou avec une cohésion sociale.

Laurette Onkelinx affirme que voter MR (qui s’allierait - selon elle - à la N-VA), c’est opter pour le karcher social. Ce genre de déclarations vous choque ? Elles me peinent, d’autant que j’ai toujours eu de bons contacts avec elle. Mais il est vrai qu’elle fait parfois dans l’exaltation sémantique. Ils nous ont un jour sorti le terme "bain de sang social"… j’ai envie de dire qu’avec la domination du PS on risque le bain de sang fiscal. Surtout s’ils continuent à dominer la politique francophone, malgré qu’ils n’aient même pas un tiers des voix. Le vrai problème, c’est la balkanisation en face… S’il y avait une vraie force centriste, le PS pratiquerait sans doute un peu moins l’insolence verbale. Madame Onkelinx devrait, comme d’autres socialistes européens, enfin comprendre qu’il est impossible de préserver notre modèle social - auquel on tient TOUS tant - sans création de richesses. Si vous tapez toujours sur ceux qui travaillent et les classes moyennes, vous ne pourrez plus alimenter votre spirale sociale. Contrairement aux socialistes, je ne suis pas dans le déni.

Quel est votre regard personnel sur Maggie De Block (Open VLD), personnalité qui ne cesse de grimper dans les sondages et qui est aussi très fortement critiquée à gauche ? Maggie De Block est une femme extraordinaire, exceptionnelle ! On rêverait d’avoir plus de telles personnalités en politique. C’est quelqu’un d’humain et de juste. Dans des dossiers aussi difficiles, on a trop eu l’habitude de ne pas pratiquer l’équité et le respect des règles. Je peux vous dire qu’elle applique les lois avec une grande humanité. Médecin de profession, simple et intelligente, c’est une femme inattaquable. Elle fait le travail que le gouvernement lui a confié. Peut-on lui reprocher d’appliquer à la lettre l’accord de gouvernement ? Son attitude a aussi l’avantage d’enlever des arguments à des racistes sordides…

Une interview à découvrir ici en intégralité!



Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...