Six F-16 belges prêts à décoller pour l'Irak dans les deux jours

Décollage imminent. Selon nos informations, une "demande de clearance en 48 heures" aurait été introduite mercredi pour les F-16 belges. Comprenez que les avions de chasse pourraient décoller dans les deux jours, soit dès ce jeudi.

Belga
Six F-16 belges prêts à décoller pour l'Irak dans les deux jours
©Belga

Décollage imminent. Selon nos informations, une "demande de clearance en 48 heures" aurait été introduite mercredi pour les F-16 belges - plus précisément pour six F-16, la Belgique ayant reçu une demande officielle des États-Unis a détaillé Elio Di Rupo mardi soir à New York - en vue d’une participation à la coalition internationale en Irak. Comprenez que les avions de chasse pourraient décoller dans les deux jours, soit dès ce jeudi.

Une "demande de clearance" est un acte diplomatique visant à recevoir l’autorisation de survoler un espace aérien étranger. Théoriquement, cela signifie que nos appareils pourraient mettre le cap vers le Moyen-Orient avant même le vote d’une résolution en ce sens au Parlement belge.

Les députés pourraient approuver ce mercredi la participation de la Belgique à la coalition contre l’Etat islamique (Daech, en arabe). Plusieurs sources nous confirment qu’une commission mixte des Relations extérieures et de la Défense se réunira à 15h. Une conférence des présidents (qui regroupent les chefs des groupes politiques) est prévue dans la matinée, à 11h30, pour planifier cela.

L’objectif de la commission sera d’obtenir le soutien le plus large possible sur une proposition de résolution enjoignant à l’actuel gouvernement belge en affaires courantes d’envoyer des forces armées en Irak. La semaine dernière, le ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V), avait annoncé que notre pays était en mesure de déployer six F-16, deux C130 et 35 forces spéciales (des troupes au sol qui seraient chargées de l’encadrement des forces locales).

À quand le passage en plénière ?

Si un vote intervient ce mercredi sur le texte, il passera ensuite en séance plénière de la Chambre. Il faut en théorie un délai de 48 heures entre les deux votes, mais les députés peuvent en décider autrement. Certains parient dès lors sur un passage en plénière dès ce jeudi.

"Les Etats-Unis ont adressé une demande en huit points à tous les pays disposés à participer à la coalition", explique George Dallemagne (CDH), qui revient d’un séjour en Irak. "Il est question d’une contribution militaire, de logistique, d’aide humanitaire, de livraison d’armes à certains groupes de résistants ou encore de la lutte contre les combattants étrangers. Selon moi, la résolution pourrait être relativement vague. Le gouvernement belge voudra sans doute avoir un accord de principe sur une intervention militaire la plus large possible, y compris, peut-être, pour des frappes aériennes en Syrie…" Ce qui lui fait dire qu’Ecolo ou le SP.A ne voteront pas nécessairement en faveur du texte, malgré leur soutien affiché précédemment.

Une autre source indique même qu’un vote à proprement parler n’est pas garanti… "Les Etats-Unis, qui ont le ‘lead’ sur la coalition, n’ont pas encore envoyé de demande concrète à la Belgique. Il serait du coup assez curieux d’avoir déjà un vote." La réunion de cette après-midi s’annonce en tout cas longue et animée.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be