Bataille de Waterloo: Le Bicentenaire a eu un impact sur le tourisme dans les communes du champ de bataille

Le nouveau mémorial, au pied de la Butte du Lion, a dépassé les 100.000 visiteurs depuis son ouverture.

BELGA
Bataille de Waterloo: Le Bicentenaire a eu un impact sur le tourisme dans les communes du champ de bataille
©Photos News

Le nouveau mémorial, au pied de la Butte du Lion, a dépassé les 100.000 visiteurs depuis son ouverture.

A l'heure du premier bilan, les acteurs touristiques du champ de bataille de Waterloo estime que l'impact des commémorations du Bicentenaire est très positif. Les musées et pôles d'attraction touristique remis à neuf pour l'occasion ont attiré beaucoup de monde durant les grandes vacances, avec par exemple une fréquentation multipliée par trois au Musée Wellington de Waterloo.

Le nouveau mémorial, au pied de la Butte du Lion, a dépassé les 100.000 visiteurs depuis son ouverture. La réflexion est en cours pour proposer des produits touristiques qui prolongent ce succès. Nathalie du Parc Locmaria, la présidente de l'Intercommunale Bataille de Waterloo 1815, confirme que le nouveau Mémorial a accueilli 45.000 personnes durant la semaine des reconstitutions, et dépasse à présent les 100.000 entrées. Soit une augmentation de 170% des visites par rapport à l'an dernier à la même période. La ferme d'Hougoumont, enfin rénovée et visitable, atteint environ la moitié du chiffre d'entrée du Mémorial.

A Waterloo, l'exposition Destins Croisés consacrée à Napoléon et Wellington a enregistré 11.400 visites, et le musée Wellington avait accueilli, fin juillet, 30.000 visiteurs contre 10 à 12.000 les années précédentes. L'exposition ponctuelle consacrée à l'épopée napoléonienne en briques Légo, elle, a dépassé les 19.400 visiteurs. A Braine-l'Alleud, l'exposition "Au chevet des blessés", qui se termine ce week-end dans l'église Saint-Etienne, totalise aujourd'hui plus de 8.000 entrées.

"Le Bicentenaire a donné lieu à 3.500 articles de presse hors Belgique, et à 400 émissions de télévision que l'on peut revoir sur le Net. Nous réfléchissons actuellement à l'élaboration d'un produit touristique structuré qui pourra être proposé cet automne au salon international du tourisme, à Londres. L'objectif est que les visiteurs restent au moins 24 heures sur place. Il faut profiter du fait que Waterloo est revenu au goût du jour. Avec les rénovations et la promotion du Bicentenaire, le tourisme autour du champ de bataille est passé du 19e au 21e siècle. Nous répondons à présent aux attentes du tourisme moderne", indique l'échevin waterlootois du tourisme, Yves Vander Cruysen.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be