Charles Michel: "Acte ou parole raciste, c’est tolérance zéro !"

Le Premier ministre veut renforcer la législation relative aux propos incitant à la haine. En révisant la loi Moureaux si nécessaire.

Interview> Jean-Marc Gheraille et Mathieu Ladevèze
S’il ne l’a pas encore énoncé ouvertement, il est évident que l’actuel locataire du 16, rue de la Loi, Charles Michel - ici rencontre avec Mathieu et Jean-Marc de La DH à son bureau - , enfilerait bien le dossard de Premier ministre pour une seconde législature.
S’il ne l’a pas encore énoncé ouvertement, il est évident que l’actuel locataire du 16, rue de la Loi, Charles Michel - ici rencontre avec Mathieu et Jean-Marc de La DH à son bureau - , enfilerait bien le dossard de Premier ministre pour une seconde législature. ©Bauweraerts Didier
Le Premier ministre veut renforcer la législation relative aux propos incitant à la haine. En révisant la loi Moureaux si nécessaire.

Plutôt détendu, Charles Michel, lorsqu’il nous reçoit

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité