Pourquoi l’affiche électorale n’a pas dit son dernier mot

Faut-il encore, en 2018, passer par la case affichage pour avoir ses chances lors d’une élection, en particulier communale ? À l’heure de la communication numérique reine, on serait tenté de répondre non. Et pourtant…

Laura Geerts et Charles Van Dievort
Pourquoi l’affiche électorale n’a pas dit son dernier mot
©BELGA
Faut-il encore, en 2018, passer par la case affichage pour avoir ses chances lors d’une élection, en particulier communale ? À l’heure de la communication numérique reine, on serait tenté de répondre non. Et pourtant…

Les affiches électorales "un folklore coûteux devenu inutile" ? C’est ce que laissait entendre le politologue gantois Herwig Reynaert au micro de Radio 1 (VRT) il y a quelques mois. Pourtant, à l’approche des élections communales de ce 14 octobre, les visages des candidats s’étalent encore et toujours, collés, superposés, parfois même affublés de nez rouges, sur leurs panneaux de bois. Contacté par

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité