Baseggio, Bodart, Ceulemans, Kompany, Bailly, Miskirtchian: voici les scores des candidats “people” du scrutin

Ils et elles sont judokas, footballeurs, boxeurs, hockeyeuses ou basketteurs mais dimanche, ils ont tous endossé le costume politique

Baseggio, Ceulemans, Kompany, Bailly, Miskirtchian: voici les scores des candidats “people” du scrutin
©DH

Ils et elles sont judokas, footballeurs, boxeurs, hockeyeuses ou basketteurs mais dimanche, ils ont tous endossé le costume politique

Après avoir été sportifs de haut niveau et brillé sur différents stades et terrains, ils ont décidé de tenter leur chance en politique afin d’embrasser un tout autre type de carrière. Si au lendemain des élections communales, l’heure est au bilan, c’est aussi l’occasion de voir ce qu’ont réussi à faire, en termes de voix, toutes ces personnalités issues des médias ou du monde sportif que s’arrachent certains partis.

C’est le cas de l’ancien Diable Rouge Jan Ceulemans qui a été élu dimanche lors du scrutin local dans sa commune de Westerlo. Avec 731 voix de préférence, il y réalise le second meilleur résultat du scrutin sur la liste N-VA, (loin) derrière le bourgmestre sortant Guy Van Hirtum (4.256 voix).

Cette belle performance de l’ancienne star du ballon rond n’empêche toutefois pas le CD&V d’arracher la majorité absolue à Westerlo, avec 14 des 27 sièges au conseil communal.

Et toujours en football, La liste Pro-Ganshoren emmenée par Pierre Kompany (le papa de… Vincent) remporte largement le scrutin communal à Ganshoren. En effet, ProGanshoren (28,3 %, +5,6 %), emmenée par Pierre Kompany (CDH), est arrivée en tête à Ganshoren, après dépouillement complet des votes.

Vincent Kompany, victorieux de la Suisse (2-1) vendredi dernier en Nations League avec notre équipe nationale, n’a pas manqué de souligner l’événement en compagnie de son frère François, sur Instagram. Les deux frangins ont partagé leur fierté de voir leur père élu "premier bourgmestre noir du pays". " C’est Historique !"


En vertu d’un accord préélectoral avec le MR, Pierre Kompany pourrait emporter le maïorat et devenir par la même occasion le premier bourgmestre originaire d’Afrique subsaharienne en région bruxelloise.

L’ancien gardien de but Gilbert Bodart (La Droite), qui n’avait pas récolté le nombre de signatures requis pour se présenter aux élections communales à Grâce-Hollogne, a pour sa part obtenu, au scrutin provincial (district de liège), 579 voix de préférence. Il n'est donc pas élu.

Et Walter Baseggio sera-t-il le futur échevin des sports à Tubize ? En tout cas, "la motivation est là" nous assure-t-il. Avec les résultats de sa liste liste éB, de tendance socialiste, emmenée par le bourgmestre Michel Januth, arrivée en tête et qui a enlevé 28,57% des voix dimanche à l'occasion du scrutin communal à Tubize, c'est désormais plus qu'une éventualité pour l'ancien joueur d'Anderlecht et actuel consultant pour RTL.

L'ancien Diable Rouge a terminé quatrième de sa liste à Tubize, un résultat au-delà de ses espérances. "Franchement, je ne m'y attendais pas, c'est une grande fierté pour moi. Je remercie tout le monde, on va voir maintenant ce qu'il va se passer. En tout cas, je souhaite féliciter tous les partis car c'est un travail de longue haleine".

Et désormais, l'échevinat de sports est plus que jamais dans le viseur de l'ex Diable Rouge, Walter Baseggio. "Je suis une personne qui s'investit à 100 %, je donnerais tout pour ma commune, c'est ma région, c'est chez moi. Maintenant l'objectif est d'être échevin des sports, ça ne me fait pas peur du tout, au contraire !".

Une réunion va se tenir à 19h aujourd'hui pour décider de quels postes seront attribués aux différents partis. "La motivation est là, même si ça ne dépend pas de moi. Si c'est le cas, je donnerais le meilleur de moi-même comme sur un terrain de foot. Sur le plans des sports, je peux rendre des services étant donné ma connaissance et mon vécu, mais tout se fera dans le respect et la dignité de mes collègues, tout en restant dans le cadre des possibilités qui me seront données".

Toujours en football, l’ancien gardien de but de l’équipe nationale, Logan Bailly avait rejoint la liste MR à Mouscron. Le MR avait en effet annoncé la présence de Logan Bailly sur sa liste Mouscron Renouveau en vue des élections communales. Mais l’ex-portier de Mouscron a terminé quatrième dans sa ville, avec un score de 13,59 %, derrière le CDH, PS et Ecolo.

Et à Dinant, Alex Miskirtchian, l’ancien boxeur belge d’origine arménienne est sorti vainqueur de sa première expérience politique. Les listes Intérêts dinantais (ID) menée par Axel Tixhon, Dinant conduite par Robert Closset et dont le boxeur a décidé de rejoindre l’été dernier ainsi que Dinant Autrement de Laurent Belot ont décidé de former une coalition pour éjecter du pouvoir Richard Fournaux qui n’a pas obtenu la majorité absolue. "C’est une grande fierté et ce n’est que le début. Je veux tout donner pour ma ville, comme j’ai pu le faire dans le passé pour mon sport", déclarait Alex Miskirtchian.

"J'espère être de tout coeur échevin des sports dans ma commune, on en saura plus dans les jours à venir" déclare-t-il.

À Ans, Philippe Saive, ancien joueur de tennis de table belge et frère cadet de Jean-Michel Saive, également pongiste à la carrière internationale.

Dans l’ombre de son frère, il a longtemps été le n° 2 belge, tout en étant pendant plus de dix ans dans les cent meilleurs joueurs mondiaux. Avec son frère, ils ont été de véritables stars du tennis de table. Et aujourd’hui, Philippe Saive est échevin à la commune d’Ans sur la liste PS et est apparenté au PS. Et lors des communales, il est sorti vainqueur des élections où le PS était largement en tête, malgré une légère perte de vitesse, selon les premières tendances.

Florence Reuter (MR), déjà bourgmestre de Waterloo, a affiché un résultat particulièrement bon, avec 5691 voix de préférence. Mais Aisling D'Hooghe, gardienne des Red Panthers, l’équipe nationale féminine de hockey, a réalisé un score honorable. Positionnée en 3e sur la liste, elle a récolté 847 voix de préférence. Elle devient donc échevine à Waterloo.

En 38e position sur la liste PS menée par Paul-Olivier Delannois, la judokate, championne d'Europe et désormais militaire Loïs Petit fait ses premiers pas en politique. Elle a récolté 561 voix de préférence à Tournai. Ce score lui permet d’être, elle aussi, élue au conseil communal.

Hors-sport, Jean-Denis Lejeune (CDH), tête de liste IC à Flémalle, a remporté 1.071 voix de préférence et est élu.

Ce qui n'est pas le cas de Walter Benjamin, blessé dans les attentats du 22 mars à Bruxelles. Présent sur la liste MR à Uccle, où Boris Dilliès rempile comme bourgmestre, il a obtenu 392 voix de préférence, trop peu que pour s'asseoir au conseil communal. Autre victime (collatérale) du 22 mars : Mohamed El Bachiri, époux de Loubna Lafquiri, décédée à Maelbeek, se présentait pour sa part à Molenbeek. L’auteur du livre Un Jihad d’amour devient le premier suppléant grâce à ses 333 voix de préférence.

L’ancien boxeur Béa Diallo, engagé de longue date en politique, était tête de litse PS-sp.a à Ixelles. Il a récolté 2.755 voix de préférence. L’échevin sortant négocie un accord de majorité avec Ecolo-Groen, arrivé en tête dans la commune bruxelloise.

L'ancient tennisman belge (mailleur classement, 38ème mondial), Christophe Rochus, fait lui partie des malheureux de la soirée. Après d’âpres négociations, jusqu’à 3 h du matin, la nouvelle majorité au conseil communal de Grez-Doiceau sera composée de l’Alliance Communale (8 sièges), d’Écolo (3) et de L’Équipe (2). La liste du frère de l'ancien tennisman belge Olivier Rochus Avec Vous (9) et Défi Citoyens (1) sont donc relégués dans l’opposition. "Je voulais vraiment m'investir dans le sport et la jeunesse à Grez-Doiceau, pourquoi pas en étant échevin des sports...Mais c'est comme ça, c'est la dure loi de la politique" regrette-t-il.

A Anderlecht, Georges Heylens, 77 ans, ex-Diable rouge et ex-joueur d’Anderlecht a recueilli 292 voix mais n’a pas été élu. Il se présentait sur la liste du PS-sp.a-cdH-Ind menée par le bourgmestre sortant Éric Tomas.

Michou, la toute grande fan du Sporting d’Anderlecht a quant à elle obtenu 283 votes sur la liste DéFI à Anderlecht.

Le monsieur météo de la RTBF, Denis Collard, 3ème sur la liste Action à Bertrix, rempile grâce à ses 799 voix. Sa liste obtient la majorité absolue.

L’ancien directeur du Crioc, Marc Vandercammen, se présentait pour sa part sur la liste "Mons en Mieux!" de Georges-Louis Bouchez. Avec 272 voix, il n’est pas élu.

Le finaliste malheureux de la finale de The Voice Belgique, Jeff Danes a lui obtenu 531 voix de préférence sur la liste PS à Tournai et devient 1er suppléant.

Enfin Jeff Danes, le musicien tournaisien et finaliste malheureux de la finale de The Voice Belgique a obtenu 531 voix de préférence sur la liste PS à Tournai. Il devient premier suppléant.

Pierre Kompany: "Vincent a de suite appelé pour féliciter tout le monde"

C’est l’un des changements notables de ce scrutin communal à Bruxelles : Pierre Kompany (pro-Ganshoren) s’est emparé de l’écharpe maïorale dans la petite commune (25.000 âmes tout de même) du Nord-Ouest bruxellois.

Le CDH, fier papa du capitaine des Diables Rouges, a tiré une liste qui a remporté 28,38 % des voix, en hausse de 5,77 % par rapport à 2012. "Cette victoire montre combien nos peuples sont appelés à vivre et partager ensemble ? Je suis très fier, d’autant plus vis-à-vis de mes origines", rappelle Pierre Kompany, qui va devenir le premier bourgmestre originaire d’Afrique subsaharienne de Belgique. Et Vincent Kompany n’a pas tardé à féliciter son papa, tout d’abord sur les réseaux sociaux avec son frère mais aussi par téléphone.

"Vincent a de suite appelé pour féliciter tout le monde ici, il a dit que c’était une semaine formidable avec la victoire des Diables vendredi dernier et la mienne aujourd’hui. J’ai mis le haut-parleur car il voulait vraiment s’adresser à tout le monde et dire bravo au travail mené par notre liste. Tous les membres de ma famille m’ont également appelé, ça fait chaud au cœur", reconnaît le papa de Vincent Kompany.

Alex Miskirtchian: "En boxe comme en politique, il faut un mental dur"

Alex Miskirtchian, c’est trois titres européens EBU en poids plume et une finale mondiale perdue à Macao. À 24 ans, le Dinantais devenait d’ailleurs champion du monde WBC international. Et, depuis dimanche, il vient de remporter son premier combat… en politique !

Ce boxeur belgo-arménien avait annoncé cet été qu’il se présenterait aux élections communales sur la liste emmenée par Robert Closset, Dinant c’est vous, qu’il considère comme son 6e enfant. "Le résultat final est très encourageant, surtout qu’on a eu seulement trois mois de travail avant les élections. Mais nos efforts ont payé ainsi que la motivation de tout un groupe. Mon objectif est de faire vivre la ville de Dinant, en développant notamment nos efforts auprès de la jeunesse et dans le sport, que je pense être un grand vecteur social", explique cet ancien champion de boxe.

Dans sa ville natale, trois partis ont conclu un pacte de majorité pour renvoyer le bourgmestre de Dinant dans l’opposition après 24 ans de maïorat, dont celui de l’ancien boxeur. Ensemble, ils ont décroché une majorité de sièges au conseil communal.

Malgré les nombreuses différences entre l’univers de la politique et celui du sport, la boxe a été pour lui une aide non négligeable durant toute la campagne. "La boxe et le sport de haut niveau m’ont beaucoup aidé dans cette aventure. En politique comme en boxe, il faut un mental dur. Au sein de mon équipe, j’ai un peu joué ce rôle de motivateur, être toujours derrière les gens, il n’y a pas eu que moi mais la détermination, le mental et la force m’ont aidé à transmettre cette énergie aux autres personnes de ma liste. Tout cela m’encourage donc à continuer en politique et à m’investir encore plus pour ma ville de Dinant", promet-il.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be