Belgique

L'exploitant nucléaire Engie Electrabel craint de devoir se passer de trois réacteurs l'hiver prochain (2019-2020), selon une lettre du 11 janvier consultée par Le Soir. "Nous ne pouvons exclure que les arrêts simultanés de Tihange 1, Doel 1 et Doel 2 puissent se prolonger et/ou être reportés au-delà de l'année 2019 et s'étendent sur 2020", écrit le CEO d'Electrabel Philippe Van Troeye dans ce courrier adressé à la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem (MR).

Jusqu'ici, il était prévu que Doel 1, Doel 2 et Tihange 1 soient à l'arrêt durant la deuxième moitié de 2019 pour y réaliser les travaux nécessaires à leur prolongation (jusqu'en 2025).

Selon le calendrier officiel, ces entretiens doivent prendre fin le 28 novembre 2019 pour Tihange 1, le 20 décembre pour Doel 2 et le 27 décembre pour Doel 1. La lettre d'Electrabel à la ministre relativise cet agenda.

La ministre Marghem peut constituer une réserve stratégique pour compenser ces potentielles absences nucléaires. Mais elle vient de prendre la décision de ne pas contracter la moindre réserve pour l'hiver 2019-2020, a appris Le Soir. Une réserve qui peut être revue jusqu'en septembre.