45 € de budget maximum pour les sorties scolaires en maternelle: "La gratuité de l’enseignement est un principe avec lequel on ne peut pas transiger"

La ministre Caroline Désir réaffirme sa volonté de tendre vers un enseignement gratuit.

45 € de budget maximum pour les sorties scolaires en maternelle: "La gratuité de l’enseignement est un principe avec lequel on ne peut pas transiger"

La ministre Caroline Désir réaffirme sa volonté de tendre vers un enseignement gratuit.

Les écoles ne peuvent plus imposer de sorties trop onéreuses aux élèves de maternelle. Depuis septembre 2019, des plafonds ont en effet été fixés pour la première maternelle. Ces plafonds s’appliqueront en deuxième maternelle à la rentrée 2020 et à la troisième maternelle à la rentrée 2021.

Désormais, le coût des activités scolaires, culturelles et sportives ne peut pas excéder 45 euros par élève. Quant aux séjours pédagogiques, ils ne pourront plus coûter plus de 100 euros tout compris.

L’annonce de ce plafonnement a suscité de nombreuses réactions au sein du corps enseignant. Mais la ministre Caroline Désir ne compte pas revenir en arrière. "La gratuité de l’enseignement est un principe avec lequel on ne peut pas transiger si on veut assurer l’accessibilité de l’école pour toutes et tous", a-t-elle déclaré.

La ministre estime en effet que le montant de 45 euros est tout à fait suffisant pour effectuer de nombreuses activités. "Il est bien évidemment encore possible d’organiser plusieurs sorties culturelles de qualité par an, tout en ne demandant que 45 euros par an et par enfant. La Fédération Wallonie-Bruxelles doit pouvoir mieux aider les écoles et les enseignants à s’y retrouver dans l’offre, notamment en mettant en valeur des bonnes pratiques", précise-t-elle.

Elle indique par ailleurs qu’elle compte davantage encadrer les enseignants dans leurs recherches d’activités. "Il n’est pas toujours évident pour les enseignants de s’y retrouver dans l’offre d’activités ou d’avoir le temps, en plus de leur travail en classe, de trouver des activités pas ou peu coûteuses qui ont une portée pédagogique. La Fédération Wallonie-Bruxelles doit donc pouvoir aider les écoles."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...