Le coup de gueule d'une infirmière contre les personnes qui se ruent en magasin: "Ces gens nous privent de tout''

Pour lutter contre le coronavirus, le corps médical ne compte pas ses heures et travaille sans relâche, en faisant passer ses intérêts personnels au second plan.

B. Pi.
Le coup de gueule d'une infirmière contre les personnes qui se ruent en magasin: "Ces gens nous privent de tout''
©Shutterstock

Pour lutter contre le coronavirus, le corps médical ne compte pas ses heures et travaille sans relâche, en faisant passer ses intérêts personnels au second plan. 

Alors, quand certaines personnes qui travaillent dans le domaine de la santé voient des comportements déplacés en Belgique - notamment dans les magasins -, ça les fâche. C'est le cas notamment de Laurie, une infirmière de 30 ans qui s'est confiée à nos confrères d'Het Laatste Nieuws. 

Elle est tout bonnement écœurée par les personnes qui se ruent en magasin pour dévaliser les rayons. Alors qu'elle finit ses journées tard et qu'elle doit aller, en soirée, dans les magasins, elle n'a plus l'embarras du choix au moment de choisir à manger. La faute notamment à ceux qui sont venus, égoïstement, se servir abondamment. “Ces gens nous privent de tout, alors que nous sommes si nécessaires”. La solution trouvée par Laurie ? Demander à ses parents de faire des courses pour elle.

“Je suis infirmière et je dois être au top tous les jours à l’hôpital. Aujourd’hui, je suis allée au supermarché pour acheter de quoi manger, mais il n’y avait tout simplement plus rien. Avez-vous songé, vous qui accumulez la nourriture, que vous privez le personnel de santé? Et ce alors que nous sommes ni nécessaires en ces périodes difficiles? Réfléchissez un peu, s’il vous plaît”, déclare-t-elle.

"Après un long shift de nuit, vous espérez quand même trouver de la nourriture dans les magasins, mais j’ai d’abord dû faire une longue file pour me retrouver finalement face à des rayons dévalisés. C’est à peine s'il y avait encore de la nourriture. Hallucinant. À cause de cela, je n’ai presque pas pu manger avant mon service de nuit suivant.", déplore-t-elle à nos confrères.

“Il me reste un seul rouleau de papier WC et mon frigo est vide", concluait-elle...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be