Plus de 27.000 P.V. dressés depuis le début du confinement strict et les chiffres sont encore incomplets!

Depuis le début du confinement, la police a déjà dressé plus de 27.000 procès-verbaux. La majorité de ceux-ci sont réalisés pendant le week-end.

Depuis le début du confinement, la police a déjà dressé plus de 27.000 procès-verbaux. La majorité de ceux-ci sont réalisés pendant le week-end.

Lorsque le centre national de crise et le SPF santé publique réalisent, quotidiennement, le bilan épidémiologique du coronavirus en Belgique, les experts ajoutent régulièrement que la majorité des Belges respectent bel et bien les mesures de confinement. Hélas, on ne pourra pas étendre ce constat à l'intégralité de la population belge car une partie de celle-ci désobéit, encore trop, au confinement.

Avec la très clémente météo de ces derniers jours, les envies de barbecue, de pratique sportive collective ou encore de fêtes entre amis grandissent. Mais tout cela est interdit. Pour les inconscients, qui continuent ces pratiques, la police est souvent présente pour sanctionner. Et le moins que l'on puisse écrire, c'est que les infractions ont été nombreuses depuis le 18 mars, jour où les mesures de confinement ont été prises et annoncées par Sophie Wilmès et son gouvernement.

Depuis cette date, la police a déjà réalisé un total de 27.389 procès-verbaux. La majorité de ces infractions ont été réalisées pour cause de rassemblements et déplacements non-essentiels.

C'est au cours des week-ends que ces tendances augmentent le plus. Lors du weekend du 28 mars, 5130 P.V. ont été dressés. Un peu plus (5512) lors du weekend suivant. En ce week-end du 12 avril, on ne compte (encore) que 1219 P.V. mais les chiffres sont encore incomplets.

En observant l'âge des personnes sanctionnées, on constate qu'une personne en infraction sur deux a moins de 30 ans. En effet, 34% des personnes en infraction ont entre 18 et 24 ans et 15,9% d'entre elles ont entre 25 et 29 ans.

Des chiffres encore incomplets

Mais ces chiffres ne devraient pas en rester là. Ceux-ci, qui sont issus de la BNG (base de donnée de la police) ne sont pas encore complets. La police nous informe que sa base de données n'a pas encore été alimentée par tous les P.V. dressés par les policiers. Tous les résultats ne figurent donc pas dans la BNG. Le chiffre réel des infractions est, qu'on se le dise, beaucoup plus élevé que sur papier pour le moment !

La police espère que toutes ces personnes en infraction vont vite se conformer à la majorité des belges et faire preuve de solidarité pour que la situation s'améliore rapidement: "Nous devons persévérer maintenant, et pas uniquement durant la semaine, sinon cela prendra encore plus de temps. Nous n'en sommes pas encore là, espérons que c'est un signal d'alarme : le week-end aussi, nous devons rester chez nous! Tenir bon maintenant, vous permettra de faire ce que vous voulez faire plus rapidement", conclut Sandra Eyschen, porte-parole de la police fédérale.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be