30 personnes autorisées aux cérémonies de mariage et enterrement, le sport extérieur peut reprendre à certaines conditions

Ce mercredi, à l'occasion d'un nouveau Conseil national de sécurité, Sophie Wilmès a pris de nouvelles mesures qui concerne la vie sociale.

Ce mercredi, à l'occasion d'un nouveau Conseil national de sécurité visant le lancement de la phase 2, Sophie Wilmès a pris de nouvelles mesures qui concerne la vie sociale.

Le CNS a décidé de débuter la phase 2 du plan de déconfinement à la date du 18 mai, comme cela était prévu.

Pour ce qui concerne la vie sociale, plusieurs éléments ont été abordés.

La Première Ministre a rappelé qu'après de longues semaines de confinement, il a été décidé de pouvoir revoir, à partir de dimanche dernier, 4 personnes d'un autre foyer. Sophie Wilmès a reconnu que l'assouplissement de cette mesure a fait beaucoup de bien à de nombreux belges. "Nous avons vécu difficilement en silo fermé pendant plusieurs semaines avec les personnes qui vivent sous le même toit que nous. Dimanche, nous avons pu élargir ce silo à 4 personnes. De nombreux belges en ont profité pour revoir leurs familles, leurs enfants ou leurs amis. Après de longues semaines d'éloignement, nous avions besoin de ces retrouvailles pour nous remonter le moral et maintenir notre détermination dans la lutte contre le virus. L’obligation de garder ses distances ne nous a pas empêché d’être émus de profiter de ces moments simples et malgré tout intimes", a d'emblée annoncé Sophie Wimès.

Il n'y aura pas, à partir du 18 mai, d'élargissement de ce nombre de 4 personnes qu'il est autorisé de voir.

Une série d'autres décisions ont été prises par rapport au sport et aux loisirs. A partir du 18 mai, les infrastructures d'intérêt naturel comme par exemple les parcs animaliers peuvent rouvrir à condition qu'ils instaurent une billetterie en ligne, qu'un plan de circulation soit instauré et que les cafétérias et restaurants restent fermés au même titre que les attractions et plaines de jeux. Pour ce qui concerne le sport, les entraînements sportifs réguliers et les leçons en extérieur en club pourront reprendre à condition qu'ils se pratiquent en respectant la distanciation sociale et qu'un entraîneur soit présent. Les groupes ne peuvent pas dépasser les 20 personnes et les clubs de sport ne peuvent rouvrir que si toutes les mesures soient prises.

Mariages et enterrements à 30

Pour les mariages et enterrements, 30 personnes maximum peuvent être accueillies pour assister aux cérémonies à partir du 18 mai. Bien entendu, elles doivent respecter les distances de sécurité. Il ne sera pas permis d'organiser de réception après la cérémonie.

Si les mariages et enterrements, contrairement aux contacts sociaux, sont autorisés pour des groupes de 30 personnes maximum, c'est parce qu'il s'agit de "moments de vie qui sont particulièrement impactants", a précisé Sophie Wilmès. "Ce sont des moments importants de partage, qu'il est vraiment difficile de passer seuls. Je rappelle également que ce sont des groupes qui se rassemblement uniquement durant la cérémonie, dans des conditions strictes, en maintenant les règles de sécurité. Ce qui ne serait pas le cas pour les réunions privées."

A ce jour, aucune décision n'a été prise pour les résidences secondaires. "Les bourgmestres des communes concernées ont des avis à ce sujet et ça fera l'objet de discussions à venir", a précisé la Première ministre.

Prochaine étape le 8 juin

La prochaine étape de déconfinement n'aura pas lieu avant le 8 juin. La manière d'élargir les contacts sociaux y sera étudiée. Il faudra encore attendre plusieurs semaines afin de connaitre le sort des stages d'été et des camps de mouvements de jeunesse. Par ailleurs, l'organisation de manifestations et d'événements de diverses tailles sera également étudiée pour cette fameuse date du 8 juin, qui coïncide avec le lancement de la phase 3.

Les activités touristiques, la réouverture des restaurants, des terrasses et des cafés se fera de manière graduelle.

Une chose est sûre, il n'y aura pas de manifestation à caractère culturel, sportif, touristique ou récréatif d'ici le 30 juin. Elles restent interdites. "Il faut se rendre à l'évidence, il n'y aura pas de retour à la normale pour l'été. Notre stratégie de sortie continuera à être évaluée et peaufinée au fil des prochaines semaines", affirmait Sophie Wilmès.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be