Des ambulanciers agressés à l'extincteur à l'hôpital Saint-Pierre: "Ce sont trois personnes qui manqueront demain pour venir en aide aux personnes dans le besoin"

Trois pompiers ambulanciers sont blessés. Un homme est entré armé d'un extincteur dans leur local de garde à l'hôpital Saint-Pierre ce lundi en fin de matinée

Des ambulanciers agressés à l'extincteur à l'hôpital Saint-Pierre: "Ce sont trois personnes qui manqueront demain pour venir en aide aux personnes dans le besoin"
©Capture RTL

Trois pompiers ambulanciers sont blessés. Un homme est entré armé d'un extincteur dans leur local de garde à l'hôpital Saint-Pierre ce lundi en fin de matinée

La DH apprend qu'une agression a eu lieu ce lundi en fin de matinée à l'hôpital Saint-Pierre. Trois secouristes, pompiers ambulanciers, sont blessés. Les faits ont eu lieu dans le local de garde des pompiers situé au rez-de-chaussée de l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles. Un homme est entré armé d'un extincteur avant de se diriger dans le local de repos des pompiers.

"Lorsque les ambulanciers lui ont demandé pour quelle raison il était là, muni d'un extincteur, l'homme s'est retourné, s'emparant d'un balai qu'il a cassé en deux, avant de tenter de blesser un des pompiers. Ils sont alors parvenus à le maîtriser à temps, non sans être blessés tous les trois", commente Eric Labourdette, président du SLFP Pompiers. Ce dernier se dit scandalisé par cette intrusion.

"On s'en prend aux policiers et maintenant aux membres du personnel de soins ! Ce sont des pompiers ambulanciers qui viennent tous les jours en aide aux citoyens. Comment peut-on les attaquer de la sorte", s'insurge Eric Labourdette, exigeant une constitution de partie civile dans le chef de la direction des pompiers de Bruxelles. "Il est temps que chaque employeur se constitue partie civile lorsque ce genre de faits graves survient, afin de tenter, lorsque les dommages financiers seront réclamés, de freiner ce genre de comportements inacceptables. Je ne vois pas d'autres solutions à ce stade pour dissuader ces personnes de s'attaquer ainsi à des corps de métier qui viennent en aide aux autres. Je suis tout simplement révolté par cette situation. Trois hommes blessés, ce n'est pas rien ! Ce sont trois personnes en moins qui manqueront demain pour venir en aide aux personnes dans le besoin !", termine Eric Labourdette.

La police s'est rendue sur place. L'ensemble du personnel présent au moment des faits devait être audtionné ce lundi après-midi.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be