“Beaucoup aimeraient suivre la Côte et rouvrir les terrasses mais n’osent pas” : les bourgmestres francophones, plus frileux qu’à Middelkerke

La commune côtière autorise les terrasses. En Wallonie, certains bourgmestres sont tentés mais aucune pour l’heure n’a franchi le pas.

“Beaucoup aimeraient suivre la Côte et rouvrir les terrasses mais n’osent pas” : les bourgmestres francophones, plus frileux qu’à Middelkerke
©BELGA