La colère des night shops : ils s’estiment discriminés et veulent porter plainte

Ils s’estiment discriminés par les dernières mesures annoncées au Codeco.

La colère des night shops : ils s’estiment discriminés et veulent porter plainte
©BELGA
Alors que de nouvelles perspectives s’ouvrent pour l’Horeca, avec un service en terrasse autorisé jusqu’à 23 h 30 dès...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité